1990/1993 : vers une chaîne spécialisée dans l’actualité

Après l’économiste libéral, Henri Tézenas du Montcel, voici venu André Larquié énarque.

Publicité

 

Le 20 décembre 1990 il signe avec l’Etat un contrat d’objectifs (le deuxième après le plan quinquennal d’Hervé Bourges) qui fixe le cadre de développement de RFI jusqu’en 1995.
Il prévoit le lancement de nouvelles langues (mandarin, vietnamien et persan), le renforcement du parc d’émetteurs et la modernisation des modes de diffusion autrement l’implantation de FM dans le monde.

La crise puis la guerre du golfe va conforter la place prioritaire donnée à l’information par RFI. «RFI, un CNN à la française» titre Libération le 23 janvier 1991.

Par ailleurs, la secousse provoquée par la chute du bloc communiste dans «l’autre Europe» est ressentie en Afrique. La démocratisation est en route et avec elle la naissance de médias indépendants.

RFI a enfin des concurrents…

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail