Accéder au contenu principal
France / Régionales 2010

Les élections régionales, mode d'emploi

AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Retrouvez ci-dessous les principales données du scrutin des 14 et 21 mars 2010. Un scrutin complexe pour un rôle politique souvent méconnu.

Publicité

Les élections régionales ont pour objet d'élire les conseillers régionaux des 26 régions françaises (22 en Métropole, 4 Outre-mer).

Elles ont lieu tous les six ans. Mais suite au vote du projet de loi sur la réforme des Collectivités territoriales, le 26 janvier 2010, les conseillers régionaux élus en 2010 ne devraient exceptionnellement siéger que durant 4 ans.

L'élection a lieu au suffrage universel direct, à deux tours. Les électeurs votent pour une liste, non modifiable. Ces listes doivent comporter autant d'hommes que de femmes.

Si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, elle remporte 25% des sièges. Les autres sont attribués à la proportionnelle entre les listes ayant atteint le seuil des 5%. C'est un cas extrèmement rare.

Si aucune liste n'a la majorité absolue au premier tour, les listes ayant obtenu au moins 10% des suffrages exprimés peuvent se maintenir au second tour. Une liste doit avoir dépassé 5% pour pouvoir fusionner avec une autre et participer au second tour.

Au second tour, la liste arrivée en tête obtient 25% des sièges. Les autres sont répartis entre toutes les listes, à la proportionnelle, si elles ont dépassé les 5%.

Les conseillers régionaux élisent à leur tour un président de région.

Dans le cadre de la loi de décentralisation de 1982, l'Etat a cédé aux Régions des compétences dans les domaines suivants : enseignement, aménagement du territoire, transports, économie, formation professionnelle, culture et sport.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.