Nouvelles technologies

Six nouveaux satellites pour des prévisions météo nettement plus précises

Les satellites MTG (Meteosat Third Generation) doivent entrer en service à partir de fin 2016.
Les satellites MTG (Meteosat Third Generation) doivent entrer en service à partir de fin 2016. ESA/Thales
Texte par : Nenad Tomic
2 mn

L'Agence spatiale européenne (ESA) a annoncé ce vendredi après midi que le groupe français Thales Alenia Space a emporté le contrat portant sur la construction de six satellites météorologiques de troisième génération estimé à environ 1,5 milliard d'euros.

Publicité

Deux satellites actuellement en fonction seront remplacés à partir de 2017 par cette troisième génération qui va comporter des instruments plus performants. Les nouveaux satellites vont révolutionner la météo car l'observation se fera par des imageurs à haute résolution permettant de faire la différence entre les nuages atmosphériques et ceux d'incendies ou de poussières volcaniques.

Parallèlement, les météorologues vont pouvoir suivre de très près la formation des ouragans et même observer l'évolution des brouillards dans une zone de seulement 500 mètres.

Deux satellites seront dotés aussi de détecteurs d'éclairs ou encore de sondes capables de mesurer la température et l'humidité dans toute l'épaisseur de l'atmosphère.

Ces informations vont assurer les prévisions exactes de précipitations soudaines et intenses qui sont souvent à l'origine des inondations catastrophiques et meurtrières.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail