Mexique / Etats-Unis

Le «roi de l'héroïne» arrêté au Mexique

José Antonio Medina alias « Don Pepe » est présenté à la presse par la police fédérale à Mexico City, le 25 mars 2010.
José Antonio Medina alias « Don Pepe » est présenté à la presse par la police fédérale à Mexico City, le 25 mars 2010. REUTERS/Alberto Rojas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Deux jours après la visite à Mexico de la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton, la police fédérale mexicaine a arrêté ce jeudi 25 mars 2010 le «roi de l’héroïne», un narcotrafiquant qui introduisait mensuellement plus de 200 kilos de cette drogue aux États-Unis. Les autorités de Californie avaient lancé contre lui un mandat d’arrêt accompagné d’une demande d’extradition.

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

Jose Antonio Medina, alias Don Pepe, n’est pas un narcotrafiquant mexicain ordinaire. Contrairement aux autres, lui travaillait seul. En effet, celui que les Etats-Unis considèrent comme le «roi de l’héroïne» n’était apparemment pas à la tête d’une organisation structurée, même s’il pouvait compter sur l’appui de certains cartels de la drogue comme celui de la famille du Michoacan.

En savoir plus

Principal trafiquant d’héroïne sur le marché américain, il parvenait chaque mois à introduire aux Etats-Unis quelque 200 kilos de cette drogue. Il l’achetait dans l’Etat mexicain de Guerrero où il maintenait des contacts étroits avec des producteurs de pavot. Ensuite, il l’expédiait dans la ville frontalière de Tijuana d’où il l’envoyait en Californie, principalement à Los Angeles.

Sa tactique consistait à faire passer de petites quantités d’héroïne dissimulées dans des compartiments aménagés dans des véhicules qui traversaient régulièrement la frontière. Une stratégie payante durant plusieurs années et qui lui a permis de faire des bénéfices astronomiques. Au prix de vente de l’héroïne sur le marché américain, environ soixante dollars le gramme, les autorités mexicaines estiment que Don Pepe pouvait encaisser 12 millions de dollars par mois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail