Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, une nouvelle grève à British Airways

Avions de la British airways, à l'aéroport d'Heathrow, à Londres, le 20 mars 2010.
Avions de la British airways, à l'aéroport d'Heathrow, à Londres, le 20 mars 2010. REUTERS/Luke MacGregor

Une partie du personnel navigant de la compagnie aérienne British Airways a lancé depuis samedi 27 mars une nouvelle grève de quatre jours pour protester contre des réductions de personnel et le gel des salaires. C’est la deuxième grève en huit jours. Elle semble moins suivie que la précédente. Une centaine de vols ont déjà été annulés à l’aéroport de Londres Heathrow ce samedi matin mais British Airways prévoit d’assurer 70 % de ses vols long courrier et 55 % des autres vols.

Publicité

Avec notre correspondant à Londres, Adrien Moss

Le personnel navigant de British Airways, en grève pour la première fois depuis 13 ans, touche des salaires deux fois plus élevés que celui de la compagnie Virgin. Le salaire annuel d’un chef de cabine varie de 50 000 à 94 000 euros. A ces salaires élevés s’ajoutent de nombreux avantages, accordés aux salariés mais aussi à leurs proches ou leurs amis s’ils sont seuls.

Voyages illimités dans le monde entier à prix très réduits, 10 % du prix normal. Ces prix sont aussi offerts au personnel de British Airways par de nombreuses autres compagnies. Le personnel doit donner les noms des trois autres personnes qui peuvent profiter de ces avantages. Ces bénéficiaires peuvent être changés tous les six mois.

Après cinq ans d’ancienneté, le personnel a droit aussi à un voyage en première classe complètement gratuit. Un voyage supplémentaire est offert après vingt ans d’ancienneté.

Les journaux anti-grévistes dénoncent aussi les importantes notes de frais accordées lors des escales et considèrent les séjours des personnels dans des hôtels 4 ou 5 étoiles comme des avantages en nature.

British Airways avait prévenu les grévistes qu’ils perdraient ces avantages. Les syndicats considèrent ces mesures comme des attaques directes pour les détruire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail