Tirailleurs/Laptot

Laptot de Gorée

Le bataillon d’Afrique créé en avril 1763 ayant été décimé par la maladie, le gouverneur de Mesnager lève en 1765 un corps permanent africain pour la défense de l’île de Gorée et de ses dépendances, où servent Blancs, Noirs et mulâtres.

Publicité

Le terme laptot signifiant matelot ou mousse en langue wolof désigne à l’origine en Afrique de l’ouest les matelots ou les bateliers indigènes au service de l’armée française.

Les laptots sont vêtus d’une longue culotte à la matelote de toile blanche ou grise et d’un gilet ou veste courte de même étoffe, avec boutons blancs, col jaune et turban à la turque à fond blanc, revers jaune et houppe de laine jaune. Ils sont armés d’une lance de sept pieds et demi (2,43 m) à banderole jaune.

Leurs chefs portent un habit court ou une grande veste blanche avec collet et parement à la polonaise jaune et une petite veste courte et jaune. Ils sont armés d’épées ou de sabres et de fusils avec baïonnettes et gibernes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail