Côte d'Ivoire / Burkina faso

Listes électorales et réunification au programme de la réunion Compaoré-Gbagbo

Le président ivoirien Laurent Gbagbo et son homologue burkinabè Blaise Compaoré sur l’aéroport d’Abidjan, le 22 février 2010.
Le président ivoirien Laurent Gbagbo et son homologue burkinabè Blaise Compaoré sur l’aéroport d’Abidjan, le 22 février 2010. AFP / Issouf Sanogo
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Blaise Compaoré, le président burkinabé, médiateur dans la crise ivoirienne, a reçu son homologue ivoirien Laurent Gbagbo jeudi 1er avril à Bobo Dioulasso, ville située à l’ouest de Ouagadougou. Au menu de cet l’entretien d’un peu moins de deux heures, élargi à quelques collaborateurs, la question de la liste électorale et celle de la réunification du pays avant les élections. Guillaume Soro, le Premier ministre est au Burkina Faso depuis le 31 mars.

Publicité

Selon nos informations, les deux présidents acceptent l’ouverture du contentieux sur la liste dite «blanche» c'est-à-dire, celle des 5 millions 300 000 personnes déjà validées par les différentes parties. Mais ce contentieux devrait se faire selon le mode opératoire déjà prévu, à savoir que c’est celui qui conteste la nationalité d’un électeur sur cette liste, qui doit en apporter la preuve.

Les deux présidents conviennent aussi d’appliquer le quatrième accord complémentaire qui prévoit le cantonnement des ex-combattants, et l’unicité des caisses de l’Etat. Cette unicité des caisses suppose le déploiement des douanes ivoiriennes à toutes les frontières contrôlées par les Forces nouvelles.

A quand donc la mise en route de ces décisions ? Blaise Compaoré devra en discuter avec le Premier ministre Guillaume Soro ce vendredi à Ouagadougou. Et ce dernier a rendez-vous dès le 5 avril avec le président Ggbagbo à Abidjan. Dans tous les cas, selon un de ses proches, Blaise Compaoré -qui estime que les Ivoiriens ont perdu beaucoup de temps-, souhaite que toutes ces questions soient réglées au plus tard fin mai, c'est à dire dans deux mois.

Finaliser la liste électorale de Côte d’Ivoire et assurer une réunification totale du pays, il s’agit dans les accords d’actions concomitantes. On ne peut pas travailler aujourd’hui sur les listes sans tenir compte des retards que nous avons sur la réunification…

Blaise Compaoré, médiateur dans la crise ivoirienne

 

Nous avons ce mois-ci eu une crise dans la sortie de crise, aussi avant de reprendre la route, il était bon que je rencontre le facilitateur, que l’on fasse le point de la crise, que l'on fasse le point de ce qui nous reste à faire et que l’on reparte du bon pied…

Selon Laurent Gbagbo, président de Côte d'Ivoire, «On va repartir du bon pied»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail