Mexique

Elton John en concert sur les ruines de Chichen Itza

Chichen Itza, site archéologique mexicain, où s'est déroulé le «concert de la nuit su soleil» d'Elton John le 3 avril 2010.
Chichen Itza, site archéologique mexicain, où s'est déroulé le «concert de la nuit su soleil» d'Elton John le 3 avril 2010. Photo:Gerardo Garcia/Reuters
2 mn

Elton John a donné, au soir du 3 avril 2010, un concert exceptionnel sur le site archéologique de Chichen Itza, classé par l’Unesco «patrimoine de l’humanité». Durant une heure et demie, le chanteur anglais a fait vibrer les quelque 8 000 spectateurs privilégiés, qui avaient payé entre 80 et 800 dollars leur place. Les divinités du site, elles, n'avaient pas été conviées à la représentation.

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

Les dieux mayas ont finalement accompagné Elton John dans son concert qui s’est déroulé sans aucun incident. Cela, malgré les craintes des organisateurs suite à l’effondrement mercredi 31 mars, d’une partie de la scène qui était en train d’être montée juste à côté de la fameuse pyramide de Kukulkan.

Certains Mexicains ont voulu voir dans cet incident un signe du mécontentement des divinités qui règnent sur Chichen Itza, auxquelles l’autorisation de réaliser ce spectacle n’avait pas été demandée.

Et cela, contrairement à ce qui s’était fait lors des grands concerts antérieurs, comme celui du ténor espagnol Placido Domingo en 2008 et de la soprano anglaise Sarah Brightman l’an passé.

Elton John à Chichen Itza
Elton John à Chichen Itza Photo: Gerardo Garcia/Reuters

En plus, le spectacle d’Elton John, intitulé «Concert de la nuit du soleil» n’a pas fait que des heureux. Il a été critiqué par les indigènes mayas ainsi que par des membres de l’Inah, l’Institut national d’archéologie et d’histoire, sous la responsabilité duquel se trouve Chichen Itza. Ils considèrent en effet que de tels événements massifs peuvent endommager ce site préhispanique, et qu’en plus, ces spectacles élitistes trahissent l’esprit de ce lieu sacré.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail