Etats-Unis / Chine / Monnaie

Le Trésor américain lâche du lest sur le yuan, la monnaie chinoise

Timothy Geithner, le 23 mars 2009.
Timothy Geithner, le 23 mars 2009. ( Photo : AFP )
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le secrétaire américain au Trésor, Tim Geithner a annoncé samedi 3 avril 2010 le report sine die de la publication de son rapport semestriel sur le taux de change des devises étrangères : cela permet à Washington d’éviter temporairement un affrontement avec la Chine à propos de la sous-évaluation du yuan.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

La rigidité et la sous-évaluation de la monnaie chinoise constituent depuis 2008 une pomme de discorde entre Washington et Pékin, car elles rendent les exportations américaines en Chine plus chères et créent un déséquilibre commercial entre les deux pays.

Mais, plutôt que de tenter un bras de fer avec la Chine, l’administration Obama a préféré jouer la carte de la persuasion. Comme l’a expliqué le secrétaire au Trésor américain, Tim Geithner, un certain nombre de réunions internationales vont avoir lieu qui permettront de discuter d’un problème qui ne concerne pas que les Etats-Unis.

Même s’il n’en pense pas moins, le Trésor américain n’aura pas -du moins dans l’immédiat-, à accuser de manipulation du yuan la Chine, dont Washington a besoin notamment pour renforcer les sanctions contre l’Iran. Tim Geithner n’en souhaite pas moins que Pékin laisse flotter sa devise plus librement : « cela, dit-il, apportera une contribution essentielle au rééquilibrage mondial ».

Le report ne fera guère plaisir aux parlementaires américains qui souhaitent imposer des sanctions commerciales. Le sénateur démocrate Schuck Schumer s’est dit déçu, mais pas surpris. Plus abrupt, son collègue républicain, Charles Grassley, qui souhaite voir Pékin accusée de manipulation monétaire, déclare: « si nous voulons que la Chine nous prenne au sérieux, nous devons avoir la volonté de le dire en public ».
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail