Vatican

Pas de trêve pascale pour Benoît XVI

Le Pape Benoît  XVI pendant la veillée pascale dans la Basilique Saint-Pierre au Vatican, le 3 avril 2010.
Le Pape Benoît XVI pendant la veillée pascale dans la Basilique Saint-Pierre au Vatican, le 3 avril 2010. Photo: Max Rossi/Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est dans un contexte de révélations de scandales de pédophilie qui éclaboussent l'Eglise catholique que Benoît XVI va célébrer ce dimanche 4 avril 2010, à Rome, la traditionnelle messe de Pâques. Elle sera suivie cet après-midi de la bénédiction urbi et orbi. Comme chaque année des milliers de fidèles seront rassemblés sur la place Saint-Pierre et ils ne seront pas de trop pour soutenir un pape au cœur de la tourmente.  

Publicité

Jamais Benoît XVI n'aura vécu une Pâques aussi difficile. Si depuis dix ans, l'Eglise doit rendre des comptes sur son silence passé face aux agissements de prêtres pédophiles, c'est à Benoît XVI qu'il revient depuis plusieurs semaines d'endosser seul la facture de ce lourd dossier. Et pourtant, en tant que pape, il s'est montré bien plus réactif et intransigeant que son charismatique prédécesseur Jean-Paul II.

Mais à travers cette crise sans précédent, c'est aussi son conservatisme qui est visé, sa gestion des affaires vaticanes et certaines de ses décisions personnelles comme son soutien à la béatification du controversé pape Pie XII.

Peu avant la mort de Jean-Paul II le 2 avril 2005, lors de l'homélie du chemin de croix au Colisée à Rome, le cardinal Ratzinger, évoquant les souillures de l'Église -sans les nommer pour autant - comparaît alors celles-ci à une barque qui prend l’eau.
Cinq ans plus tard , à bientôt 83 ans il lui revient la lourde charge de redresser énergiquement la barre et d'éviter que ces affaires ne jettent le discrédit sur le travail des 400 000 prêtres à travers le monde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail