Islande

Le rapport sur la crise financière en Islande pointe des «négligences flagrantes»

Reykjavík, la capitale de l'Islande.
Reykjavík, la capitale de l'Islande. (Photo : A. Tille)
Texte par : RFI Suivre
4 mn

La commission d'enquête sur la crise financière de l'automne 2008 en Islande a rendu public lundi 12 avril 2010 son rapport. Il pointe des «négligences flagrantes» de la part de l'ancien Premier ministre, de l'ex- gouverneur de la Banque centrale et plusieurs autres anciens responsables.

Publicité

Le rapport accuse les dirigeants de l’époque d’avoir fait preuve « d’extrême négligence ». Pointé du doigt entre autres l’ancien Premier ministre, son ministre des Finances, celui des banques et l’ex-gouverneur de la Banque centrale. Le président de la commission les accuse d’avoir eu les informations nécessaires mais de ne pas avoir agi en conséquence. Chacun s’est contenté de pointer la responsabilité de l’autre, a-t-il déclaré. 

Mais le rapport ne dénonce pas uniquement le nom des responsables de l’effondrement bancaire, il cherche aussi à en connaître les raisons, l’une d’elles le développement très rapide des banques. En sept ans, elles sont devenues vingt fois plus grosses, d’où une chute encore plus difficile au moment de la crise financière.

Les propriétaires des banques sont aussi accusés d’avoir joué un rôle dans la faillite. D’après le rapport, ils ont reçu des prêts inappropriés de leurs établissements.

Le rapport rendu public ce lundi est le premier examen officiel en profondeur de la crise. C’est à la commission parlementaire de décider s’il y a lieu d’engager des poursuites judiciaires.   

Le rapport lu par des comédiens sur la scène du Théâtre de Reykjavik   
 

Magnus Geir Thordarsson, directeur du Théatre de Reykjavik

Le Théâtre de Reykjavik a interrompu sa programmation pour laisser place à la lecture sur scène du « Rapport Vérité ». Pendant près de cinq jours, quelque 45 comédiens se relaieront pour lire les quelque 2 000 pages qui révèlent l'origine de la crise sans précédent qui a conduit le pays au bord de la faillite. Les Islandais pourront venir gratuitement écouter les raisons de la faillite économique. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail