Coupe de France: Quevilly-PSG à Caen sous très haute surveillance

3 mn
Publicité

Effectifs de sécurité renforcés, axes routiers et ferroviaires contrôlés, billets nominatifs: la demi-finale de Coupe de France entre Quevilly (CFA) et le Paris SG, mercredi soir à Caen, se déroulera sous très haute surveillance.

Toutes ces mesures "font suite aux affrontements d’une extrême gravité survenus entre des groupes de supporters parisiens le 28 février dernier (un homme était décédé des suites de ses blessures le 18 mars) et s'inscrivent dans la continuité de ce qui a été fait depuis cette date pour empêcher le renouvellement de semblables incidents", ont rappelé la FFF et le ministère de l'Intérieur au début du mois.

Entre 700 et 800 policiers et gendarmes seront mobilisés précise la préfecture du Calvados. L'A13 et les axes secondaires feront l'objet d'une surveillance renforcée par la gendarmerie de 16H00 à 20H30 (le match est à 20H45).

Un dispositif de sécurité est prévu aux péages de Dozulé et Troarn, sur l'A13, à quelques dizaines de kilomètres de Caen. Les trains en provenance de Paris Gare Saint-Lazare feront l'objet d'une surveillance particulière.

Quelque 240 agents de sécurité du stade Malherbe de Caen assureront le contrôle des billets et les palpations.

Pour entrer dans le stade il faudra, outre un billet nominatif, une carte d'identité. "Ceux qui n'ont pas de carte d'identité ne pourront pas rentrer", a averti le préfet de Basse-Normandie Christian Leyrit, jeudi dernier lors d'une conférence de presse. Les billets sont en vente dans 15 points, en Normandie seulement.

Chaque acheteur individuel peut acquérir 4 billets maximum, il doit fournir une pièce d'identité et indiquer son adresse pour obtenir les billets. Une traçabilité des billets sera assurée.

Pour les partenaires des équipes (2.000 billets sur 22.864), seul le nom collectif du bénéficiaire (club, entreprise, sponsor etc...) figure sur le billet. Une liste des bénéficiaires des billets est fournie au Stade Malherbe.

Un périmètre de sécurité est mis en place à partir de 17H00 autour du stade, une zone où résident près de 3.000 habitants, selon la préfecture. Il est déconseillé aux résidents d'avoir des invités ce jour là, selon la directrice départementale adjointe de la sécurité publique Marie-Dominique Greffe.

Les résidents devront présenter une pièce d'identité et un justificatif de domicile pour accéder à leur logement au-delà de cet horaire.

Seuls les véhicules badgés pourront entrer dans le périmètre de sécurité. Les bus de ville ne pourront plus circuler à l'intérieur du périmètre au delà de 17H00.