Europe/Islande

Le nuage volcanique en Islande perturbe le trafic aérien européen

Le  volcan en éruption dans le sud de l'Islande continue  à cracher des colonnes gigantesques de fumées, le vent dispersant les cendres, le 15 avril 2010.
Le volcan en éruption dans le sud de l'Islande continue à cracher des colonnes gigantesques de fumées, le vent dispersant les cendres, le 15 avril 2010. Reuters/Ingolfur Juliusson

Vols annulés, espaces aériens fermés: le trafic aérien en Europe du Nord était très fortement perturbé jeudi 15 avril en raison de l'éruption d'un volcan en Islande, dont le nuage de cendres s'est propagé sur toute la région. Les vols sont affectés notamment en France, en Grande-Bretagne, en Norvège, en Finlande et en Suède.

Publicité

La gigantesque colonne de fumée qui s'échappe du volcan est formée de vapeur d'eau et de cendres et ce sont ces cendres volcaniques qui présentent un vrai danger pour les réacteurs des avions.

Le volcan qui s'est réveillé en faisant trembler la terre a fait fondre des glaciers. Il est situé dans le sud de l'île, à 125 km de Reykjavik, la capitale. L'aéroport de la capitale reste ouvert, épargné par les vents dominants qui viennent de l'ouest mais une bonne partie de l'Europe du Nord a vu son trafic perturbé.

Les espaces aériens britannique et danois ont été fermés, tout comme les aéroports de Belfast, en Irlande du Nord. Des centaines de vols au départ ou à destination d'autres aéroports, comme ceux de Heathrow, Gatwick, Bristol, Manchester ont été annulés.

En France, Aéroports de Paris invite les passagers qui doivent se rendre en Grande-Bretagne à consulter son site internet pour vérifier si leur vol est maintenu.

La Finlande, la Norvège, le Danemark et même le nord de la Russie sont affectés. L'éruption pourrait se prolonger pendant des semaines voire des mois mais personne ne sait avec quel intensité.

On découvre ça aujourd'hui mais c'est assez fréquent.

Jean Guerry

Une éruption devient explosive à cause de la rencontre du magma et de l'eau.

Frédéric Lecuyer

Il s'agit du seul endroit au monde où la ride océanique, médio-atlantique, sort au-dessus de la surface de la mer.

Frédéric Lecuyer

Pour en savoir plus :

Consulter le site de Mediavolcans.com
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail