Australie

Réouverture en Australie d’un centre de rétention décrié par l’opposition

Le gouvernement de Kevin Rudd a décidé de rouvrir le centre de rétention de Curtin dans l'ouest de l'Australie.
Le gouvernement de Kevin Rudd a décidé de rouvrir le centre de rétention de Curtin dans l'ouest de l'Australie. REUTERS/Jason Lee
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'Australie décide de rouvrir un centre de détention dans l'ouest du pays. C'est pour faire face à l'afflux d'immigrés clandestins venus du Sri Lanka et d'Afghanistan. Une partie de l'opposition dénonce une mesure inhumaine. 

Publicité

Depuis le très conservateur John Howard, la politique de l'Australie envers les milliers de migrants clandestins était de les envoyer vers les petites îles avoisinantes, les gouvernements de Nauru ou des îles Christmas étant trop contents de les accueillir en échange d'indemnités très conséquentes. Mais l'afflux d'Afghans et de Sri-Lankais notamment est tel que les centres de rétention de ces îles affichent maintenant complet depuis bien longtemps avec le risque d'émeutes lié à la surpopulation.

Depuis une semaine, l'Australie a par ailleurs décidé que plus aucun Afghan ni Sri-Lankais ne pourra prétendre désormais au titre de demandeur d'asile et du coup, ils deviennent de fait de nouveaux migrants clandestins.

Le gouvernement de Kevin Rudd a donc décidé de rouvrir le centre de rétention de la base de Curtin dans l'ouest du pays. « Pire que l'enfer sur terre », estime un député australien. C'est bien pour cette raison que le gouvernement l'avait fermé en 2002 après une série d'incidents.

Les écologistes dénoncent des mesures inhumaines sans réelle politique de fond et inspirées par le pire de la politique des conservateurs. Et qui de fait ne résoudra pas le problème de l'afflux de migrants venus d'Afghanistan et du Sri Lanka. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail