Somalie

HRW dénonce «l’implacable brutalité» des islamistes shebab

Les miliciens islamistes radicaux, les Shebab, étendent de plus en plus leur contrôle sur le territoire somalien.
Les miliciens islamistes radicaux, les Shebab, étendent de plus en plus leur contrôle sur le territoire somalien. Reuters/Reuters/Mowliid Abdi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les milices radicales somaliennes font preuve « d'une implacable brutalité » envers les populations des zones qu'elles contrôlent, dénonce dans son dernier rapport l'ONG américaine Human Rights Watch (HRW). Amputations, coups de fouet, exécutions de traîtres supposés, la milice shebab est notamment accusée de s'en prendre aux femmes.

Publicité

Le règne des Shebab est d'une implacable brutalité, selon Human Rigths Watch. L'ordre moral imposé par les radicaux se traduit par un coût exorbitant pour les populations, estime l'ONG américaine. Ainsi, ceux qui ne respectent pas ce que les Shebab estiment être la sharia sont soumis à des brutalités, des humiliations et des châtiments corporels parfois violents.

Les hommes qui ne vont pas à la mosquée, qui ne se laissent pas pousser la barbe, ceux qui jouent au football ou qui écoutent de la musique s'exposent à de violentes représailles allant jusqu'aux coups de fouet ou aux amputations.

Les femmes qui ne sortent pas voilées sont parfois flagellées. Selon Human Rights Watch, certains responsables locaux déploient une énergie extraordinaire pour s'immiscer dans la vie des femmes et empêcher la mixité.

L'ONG dénonce aussi les attaques indiscriminées contre les populations civiles. Les Shebab pilonnent au mortier des zones peuplées sous contrôle du gouvernement afin d'attirer les représailles des loyalistes et des troupes de l'Amisom, la force africaine de paix. Représailles qui, dans l'esprit des Shebab, serviront à attiser la haine de l'étranger. Human Rights Watch déplore d'ailleurs que l'Amisom riposte sans toujours prendre la précaution de distinguer entre les cibles civiles et les cibles militaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail