Thaïlande

La contestation des chemises rouges n’affecte pas l’économie thaïlandaise

Un contestataire au gouvernement thaïlandais devant la devanture d'un magasin de haute-couture fermé.
Un contestataire au gouvernement thaïlandais devant la devanture d'un magasin de haute-couture fermé. AFP / Christophe Archambault
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement thaïlandais se réunit ce samedi 24 avril pour examiner les dernières exigences des chemises rouges qui depuis six semaines bloquent des quartiers entiers de la capitale. Le 23 avril, un quartier central, touristique et économique de Bangkok a été littéralement assiégé par ces opposants au gouvernement. Les grands hôtels, les banques, les magasins ont été fermés, la circulation bloquée. L'impact de cette situation sur l'économie du pays reste, pour le moment, limité.

Publicité

Des barricades de bambous empêchent les banques et les hôtels d'ouvrir. Plusieurs milliers de chemises rouges dorment devant des magasins aux devantures closes. A Bangkok, la fréquentation des hôtels a baissé de 20 à 30%, et la presse chiffre déjà les dommages à 10, peut-être, 15 millions d'euros par jour.

Pas de quoi s'affoler pour le chef du service économique de l'ambassade de France, Pascal Furth, qui rappelle que la saison touristique n'a pas encore commencé. Quand à l’inaccessibilité des établissements financiers, elle ne les empêche pas de tourner, affirme t-il :

« Toutes ces transactions commerciales sont informatisées, et le fait que certains clients ne puissent pas avoir accès au siège d’une banque ne constitue pas un frein. L’activité continue, les flux continuent, les transactions continuent. »

Depuis le début de l'année, l'économie thaïlandaise connaît une relance spectaculaire. La croissance économique du pays pourrait atteindre les 8% au premier trimestre, grâce notamment à ses exportations. Des exportations qui n’ont pas été pour le moment affectées par les évènements. Tant que la crise n'est pas achevée, le bilan n'est que provisoire explique Pascal Furth :

« On a pas encore de données sur l’impact que la crise a en terme d’annulation de certains évènements ou foires internationales qui pourraient se produire à Bangkok. Dans ce cas, l’impact serait un petit peu plus grand. »

La semaine prochaine, le gouvernement thaïlandais examinera la possibilité d'un soutien financier au secteur touristique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail