Accéder au contenu principal
Biodiversité

Diminution de 3,1% du couvert forestier mondial

WWF
Texte par : RFI Suivre
7 mn

Selon une étude publiée dans les Annales de l'Académie nationale américaine des sciences (PNAS) datée du 26-30 avril 2010, et fondée sur des observations satellitaires, le couvert forestier mondial a diminué de 3,1% entre 2000 et 2005. Les forêts boréales ont compté pour environ un tiers de cette perte, suivies par les zones forestières tropicales humides.

Publicité

« Des estimations précises du couvert et de perte du couvert forestier sont indispensables dans le cadre des efforts de comptabilité des émissions de dioxyde de carbone (CO2), l'un des principaux gaz à effet de serre, et pour élaborer des modèles climatiques », expliquent les auteurs de cette recherche. La perte brute de couvert forestier est définie dans cette recherche comme résultant de causes naturelles, comme des incendies provoqués par la foudre, et d'activités humaines.

Au niveau mondial, on perd chaque année l'équivalent du territoire de la Grèce.

Jean-Louis Borloo

Au total, cette perte a totalisé 1.011.000 km2 de 2000 à 2005 soit en moyenne 0,6% par an. Le couvert forestier mondial était de 32.688.000 km2 au début de l'étude. Les forêts boréales, qui se situent dans l'Arctique et comptent pour 26,7% du couvert forestier de la planète --le deuxième plus important--, ont accusé la plus forte réduction sur cette période de cinq ans, soit 4% dont les deux tiers ont résulté d'incendies d'origine naturelle, précisent ces chercheurs des Universités du  Dakota du Sud (nord) et de l'Etat de New York (nord-est).

Les forêts des zones tempérées ont perdu 18,2% du total de la planète

Les forêts tropicales humides, qui recouvrent 11,5 millions de km2 et représentent la plus grande superficie boisée de la Terre, ont perdu 2,4% de leur couvert, soit 27% de la perte totale. Les forêts tropicales en zone sèche --7,13 millions de km2, soit 21,8% des superficies boisées du monde-- ont diminué de 2,9% de 2000 à 2005, ce qui a représenté 20,2% des pertes forestières totales.

Enfin, les forêts des zones tempérées -5,2 millions de km2- ou 16,1% du total mondial en 2000 ont perdu 3,5% de leur couvert, soit 18,2% du total de la planète sur cette période.

FAO

Les forêts : 30% de la surface émergée du globe (près de 4 milliards d’hectares). Sa teneur totale en carbone (638 gigatonnes pour 2005, soit 25 % du carbone dans la biosphère terrestre) est plus grande que la quantité de carbone dans toute l'atmosphère.
Contenu carbone dans un arbre (ex. palissandre de 30 m de haut et de 80 ans) : 5,4 tonnes de CO2, soit les émissions d’un vol de 600 km en Airbus A320, ou l’élevage de 16,7 bœufs à viande, ou un tour du monde en voiture (44 000 km) ou la production de 13,4 tonnes de blé.
Déforestation : 20% des émissions annuelles de gaz à effet de serre ; 13 millions d’hectares par an (surface de la Grèce).
Personnes vivant grâce aux richesses des forêts : 1,2 milliard.
Potentiel de réduction REDD : 3 gigatonnes de CO2 équivalent par an d’ici à 2020.
Mécanisme de développement propre (MDP) forestier (boisement et reboisement) : 8 projets sur près de 2 000 projets. Estimations des coûts (variables).
CNUCC : 9 milliards d’euros annuels pour supprimer toute déforestation dans les pays non industrialisés d’ici 2030.
Rapport Stern : 2,2 à 2,4 milliards d’euros/an.
Institut international pour l’analyse des systèmes appliqués (IIASA) : 12,5 à 20 milliards d’euros/an.
Commission européenne : 15 à 25 milliards d’euros/an.

A consulter également :

le site de WWF

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.