Etats-Unis / Marée noire

Aux Etats-Unis, malgré toutes les tentatives, la marée noire continue son avancée

La nappe de pétrole n'est plus qu'à quelques kilomètres des côtes de la Louisiane.
La nappe de pétrole n'est plus qu'à quelques kilomètres des côtes de la Louisiane. AFP/Chris Graythen
3 mn

Petit à petit, aidée par les vents, la nappe de pétrole qui s'échappe depuis une semaine d'une plateforme pétrolière dans le golfe du Mexique se rapproche des rivages de la Louisiane. Jusqu'à présent toutes les tentatives pour colmater la fuite ont échoué. Les autorités américaines s'inquiètent de ce qui pourrait être la plus grande marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

Publicité

Les boulettes d'hydrocarbure se trouvent à une trentaine de kilomètres du rivage. Elles pourraient toucher la Louisiane dès demain soir, vendredi 30 avril 2010. En effet des vents persistants poussent la nappe de brut vers la côte et la fuite provoquée par l'explosion et l'incendie d'une plateforme pétrolière est plus importante que prévue. Les autorités maritimes américaines l'évaluent maintenant à 5 000 barils jour. Le gouverneur de Louisiane demande donc une aide d'urgence pour éviter une marée noire de grande ampleur.

Les gardes-côtes ont commencé à enflammer de petites portions de la nappe comme l'explique leur porte-parole le contre-amiral Mary Landry : « Ce matin j'ai approuvé le plan de BP pour que l'entreprise exécute une mise à feu de la nappe contrôlée et partielle dans le cadre de notre plan de lutte à tout les niveaux... Cette option comporte des risques que nous gérons, il s'agit d'un outil parmi d'autres qui peut être utilisé, seul ou combiné à d'autres pour minimiser les conséquences de la fuite. Notre objectif principal reste de sécuriser le puits, combattre l'extension de la nappe vers le rivage, réduire l'impact environnemental et économique jusqu'à la fin de la menace et nous préparer aussi à l'arrivé du pétrole sur la côte ».

Des barrages flottants ont été déployés pour ralentir voire stopper la progression du mazout. Les marais côtiers de la Louisiane constituent un sanctuaire pour toute une faune très particulière une marée noire serait également catastrophique pour les nombreux pêcheurs et ostréiculteurs de la région.

La nappe de pétrole au 29 avril 2010.
La nappe de pétrole au 29 avril 2010. L. Mouaoued/RFI

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail