Territoires palestiniens

Interdiction des réseaux de portables israéliens en Cisjordanie

Les opérateurs israéliens, qui ne sont redevables d'aucune licence, ni de taxes, représentent 12 % du marché palestinien.
Les opérateurs israéliens, qui ne sont redevables d'aucune licence, ni de taxes, représentent 12 % du marché palestinien.

Après avoir banni les produits fabriqués dans les colonies juives, l’Autorité palestinienne part en guerre contre les réseaux de téléphone portable israéliens en Cisjordanie. Les Palestiniens accusent les opérateurs israéliens de concurrence déloyale.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah, Karim Lebhour

Les Palestiniens de Cisjordanie ont l’habitude de jongler entre les réseaux de téléphone portable israéliens et palestiniens. Grâce à leurs antennes dans les colonies, sur les hauteurs, la réception des opérateurs israéliens est souvent bien meilleure.

Ils représentent 12 % du marché palestinien et ne payent aucune licence, ni taxe à l'Autorité palestinienne. Les Palestiniens dénoncent une forme de « colonisation économique ». D’autant qu’Israël interdit aux opérateurs palestiniens d’utiliser la technologie 3G à haut-débit.

L’Autorité palestinienne a donc décidé d’interdire la vente de cartes SIM israéliennes. Cette mesure fait suite à une campagne du gouvernement de Salam Fayyad contre les produits fabriqués dans les colonies juives.

En revanche, les sanctions prévues contre les ouvriers palestiniens qui travaillent à la construction des colonies israéliennes ont été suspendues, faute de pouvoir leur proposer un autre emploi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail