Accéder au contenu principal
Archéologie

Un étrange navire suspendu sur une paroi du mont Ararat

Le mont Ararat vu d'Arménie avec le monastère de Khor Virap, fondé au VIIe siècle après J-C.
Le mont Ararat vu d'Arménie avec le monastère de Khor Virap, fondé au VIIe siècle après J-C. (CC) Andrew Behesnilian
Texte par : MFI
3 mn

Qui n’a pas rêvé de découvrir un jour les vestiges de l’arche de Noé ? Un groupe d'explorateurs évangélistes, chinois et turcs, a annoncé le 26 avril dernier qu’ils l’avaient probablement identifiée sur une des parois du mont Ararat, un sommet de quelque 4 000 mètres, en Turquie. Si cette découverte se confirmait, cela prouverait au monde entier l’exactitude de ces faits bibliques…

Publicité

Selon la Bible, l’arche de Noé s'est posée à sec sur l'une des hauteurs d'une chaîne montagneuse lorsque les eaux de l'inondation provoquée par le déluge se sont retirées. Et, selon certains chercheurs, il s’agirait du mont Ararat. L’abondance des récits publiés sur l’existence des vestiges de l’arche de Noé sur le mont Ararat a suscité des vocations depuis la plus haute Antiquité. Expéditions scientifiques, passionnés, illuminés ou amateurs de sensations en tous genres ont depuis lors afflué vers la montagne mythique.

Le groupe d’explorateurs chinois et turcs qui affirme avoir retrouvé des restes en bois annonce qu’il pourrait s’agir de la structure de l’arche de Noé dont la datation au carbone 14 remonterait à 4 800 ans, époque présumée où l’arche aurait navigué.

Le mont Ararat garde bien ses secrets

« Nous ne sommes pas sûrs à 100 % qu'il s'agit de l’Arche, mais nous le sommes à 99,9 % », a déclaré Yeung Wing-Cheung, un réalisateur chinois (hongkongais) de films documentaires - et l'un des quinze membres de l'équipe baptisée Noah's Ark Ministries International. « La structure de l’arche comporte plusieurs compartiments, certains dotés de poutrelles en bois qui devaient abriter des animaux », a-t-il ajouté.
Les responsables turcs locaux vont demander au gouvernement que l’Unesco inscrive la région sur la liste du patrimoine mondial, afin que le site soit protégé pendant toute la durée des fouilles.

Nombreux sont les témoignages et les descriptions qui confirment l’existence d’un étrange navire suspendu sur une des parois de l’Ararat, à plus de 4000 mètres d’altitude. Mythe ou réalité ? Jusqu’à ce jour, le mont Ararat a bien gardé ses secrets. Découvrir l’arche de Noé serait à coup sûr la plus grande découverte archéologique de tous les temps et permettrait de prouver au monde entier l’exactitude des faits bibliques.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.