Football/Ligue 1

OM: la saison du champion en dix leçons

Comme l'OM, Mathieu Valbuena a fini la saison en trombe.
Comme l'OM, Mathieu Valbuena a fini la saison en trombe. Reuters

Sacré champion pour la première fois depuis 1992, l’Olympique de Marseille a connu de nombreux ratés avant de s’envoler au classement à partir du début février. Voici les dix matchs de Ligue 1 les plus représentatifs d’une saison 2009-2010 extrêmement contrastée.

Publicité

30 Août (4e journée) : Marseille-Bordeaux 0-0
Pour la réception des champions en titre, Didier Deschamps aligne une attaque Koné-Brandao-Niang mais doit toujours se passer de Lucho qui s’est blessé durant le stage de préparation et mettra des mois à trouver le rythme. Le match est musclé (7 cartons jaunes) et se solde par un 0-0. Les Marseillais frappent deux fois les montants et sentent à travers cette rencontre qu’ils ont les moyens de viser haut. Ils terminent le mois d’août cinquièmes avec 8 pts, juste derrière Bordeaux, Lyon, le PSG (10 pts) et Montpellier (8 pts). Au vu des changements intervenus (nouvelle direction, nouvel entraîneur, effectif largement remanié), l’entame est plutôt satisfaisante. 

4 Octobre (8e journée) : Marseille - Monaco 1-2
Etrillé 3-0 par le Real en C1 cinq jours plus tôt à Madrid, l’OM accuse le coup. Deschamps titularise pour la première fois de la saison Morientes et Ben Arfa, un échec retentissant. A la mi-temps, l’ASM mène déjà 2-0 grâce à Nenê et Park, un écart que ne suffit pas à combler le but de Niang à la 85e mn. Au passage les Monégasques doublent les Phocéens au classement. Marseille est toujours cinquième avec 14 pts, derrière Lyon (20 pts), Bordeaux (19 pts), Montpellier (17 pts) et Monaco (15 pts). Il y a du retard à l’allumage et l’automne s’annonce compliqué.

8 novembre: Souleymane Diawara buteur devant l'OL.
8 novembre: Souleymane Diawara buteur devant l'OL. Reuters

8 Novembre (13e journée) : Lyon- Marseille 5-5
Le match le plus fou de l’année. A la 82e mn, Marseille mène 4-2 à Gerland mais l’OL inscrit trois buts en l’espace de 9 mn avant que Toulalan ne marque un csc dans le temps additionnel. L’OM a montré ses deux visages, le meilleur et le pire. Lisandro a signé un triplé pour l’OL, Diawara Cheyrou, Koné et Brandao ont marqué pour Marseille. Au classement, ce score fleuve n’arrange que Bordeaux : Marseille est seulement huitième avec 19 pts et un match en retard à disputer. Bordeaux caracole en tête avec 25 pts, devant Lyon (24 pts), Auxerre (23 pts), Monaco (22 pts), Lorient (21 pts), Montpellier (21e pts) et Valenciennes (20 pts).

23 décembre (19e journée) : Marseille - Auxerre 0-2
Au terme d’un mois de décembre qui leur a permis de se remettre en selle (3 victoires, 1 nul), les Olympiens veulent finir l’année en beauté devant leur public. Ils tiennent surtout à garder des chances de remonter sur Bordeaux qui ne faiblit pas en championnat malgré ses exploits européens. La déception va être énorme. L’AJA s’impose 2-0, deux buts signés Oliech. L’OM est désormais relégué à huit longueurs des Girondins, même s’il leur reste toujours un match en retard contre Sochaux à disputer. L’espoir de remporter le titre s’est un peu amenuisé mais le club décide de ne pas recruter durant le mercato d’hiver.

7 février: Mamadou Niang auteur du 5e but contre Valenciennes
7 février: Mamadou Niang auteur du 5e but contre Valenciennes (Photo: Reuters)

7 février (23e journée) : Marseille - Valenciennes 5-1
Après une bonne reprise (nul 1-1 à Bordeaux, victoires devant Le Mans et Lille), Marseille vient de rechuter en s’inclinant 2-0 à Montpellier. Le club phocéen pointe désormais à la huitième place avec 12 pts de retard sur Bordeaux, le titre est pour ainsi dire perdu. Toujours à la recherche de la bonne formule, Didier Deschamps tente un coup. Il aligne pour la première fois Stéphane Mbia aux côtés de Souleymane Diawara en charnière centrale et titularise Mathieu Valbuena et Hatem Ben Arfa pour affronter Valenciennes. Le résultat est probant. L’OM s’impose 5-1, la remontée peut commencer.

28 février (26e journée): Paris SG- Marseille 0-3
Marseille a désormais trouvé la bonne carburation en championnat et ne se gêne pas pour le démontrer dans l’antre de son vieux rival, le Paris Saint-Germain. Trois jours après s’être qualifiés aisément pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa en battant le FC Copenhague 3-1, les Olympiens humilient le PSG 3-0 au Parc des Princes, buts de Ben Arfa, Lucho et Cheyrou. Alors que Bordeaux commence à patiner, l’OM continue de se rapprocher : le voilà quatrième (48 pts) derrière Bordeaux (51 pts), Montpellier (51 pts) et Lyon (49 pts), avec toujours un match en retard à disputer.

21 mars (29e journée)  Marseille - Lyon 2-1
Trois jours avant de recevoir Lyon, l’OM a dit adieu à la Ligue Europa, battu 2-1 au Vélodrome par Benfica. Deschamps le dira plus tard, cette élimination en C3 est le vrai tournant de la fin de saison. Elle va permettre à l’OM de n’avoir plus que la L1 pour objectif alors que Bordeaux et Lyon s’épuisent en C1. Face à l’OL, les Marseillais souffrent mais finissent par l’emporter 2-1 grâce à des buts du Nigérian Taye Taiwo et du Burkinabè Charles Kabore, préféré à Benoît Cheyrou au milieu. Rassérénés par ce succès sur l’OL, quatre jours plus tard les Marseillais vont assommer Bordeaux 3-1 en finale de la Coupe de la Ligue. Désormais, plus rien ne va les arrêter.

7 avril: Gabriel Heinze ouvre la marque contre Sochaux.
7 avril: Gabriel Heinze ouvre la marque contre Sochaux. Reuters

7 avril (14e journée- match en retard) Marseille-Sochaux 3-0
En cas de victoire face à Sochaux dans ce match en retard de la 14e journée, Marseille a l’occasion de s’emparer officiellement de la tête du championnat pour la première fois de la saison. Il ne va pas se gêner. Sans être flamboyants, les Marseillais s’imposent 3-0 grâce à des buts de Heinze et de Ben Arfa sur pénalty en 1ère mi-temps puis de Koné, d’un lob sublime en toute fin de match. Après avoir corrigé Nice 4-1 dans la foulée, l’OM va enfoncer le clou une semaine plus tard dans le Doubs contre ces mêmes Sochaliens grâce à un but de Stéphane Mbia à la 88e mn. En l’espace d’une semaine, Marseille a creusé un écart quasi-définitif : 5 points d’avance sur Auxerre et 10 pts d’avance à ce moment-là sur Lyon qui compte un match en moins.

30 avril (35e journée) Auxerre- Marseille 0-0
Auxerre est donc le dernier obstacle à se dresser entre les Marseillais et le titre. Ce duel au Stade Abbé Deschamps peut encore tout faire basculer. Une victoire de l’AJA la ramènerait en effet à 2 pts et installerait le doute dans l’esprit des Marseillais qui arrivent en Bourgogne sur la lancée d’une série de huit victoires consécutives. Le match est âpre et les occasions sont rares. La dernière de la partie échoit à l’Auxerrois Jelen mais son tir passe à côté. Le score en reste à 0-0, Marseille garde ses 5 pts d’avance. A présent, le titre n’est plus qu’une question de jours.

5 mai (36e journée) Marseille - Rennes 3-1

Quand les hommes de Didier Deschamps pénètrent sur la pelouse détrempée du Vélodrome pour affronter le Stade Rennais, ils savent qu’Auxerre vient de s’incliner à Lyon et qu’une victoire les assurera à coup sûr du titre à deux journées de la fin. L’entame de match est idéale puisque Gaby Heinze marque sur coup franc dès la 4e mn. La suite va être plus laborieuse. Rennes égalise à la 38e mn par Jimmy Briand et l’OM a un mal fou à reprendre le dessus. Les entrées en jeu de Taiwo et de Ben Arfa vont relancer la machine. Niang et Lucho marquent aux 76e et 78e mn. A 3-1, l’affaire est pliée et c’est tout un stade qui peut s’enflammer. Dix-huit ans après, l’OM est champion. Enfin.
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail