Allemagne / Grèce

Le Parlement allemand approuve le plan d'aide à la Grèce

Les députés allemands lors du vote de la proposition d'aide à la Grèce, à Berlin le 7 mai 2010
Les députés allemands lors du vote de la proposition d'aide à la Grèce, à Berlin le 7 mai 2010 REUTERS/T. Peter

Les deux chambres composant le Parlement allemand ont approuvé ce vendredi 7 mai 2010 la contribution de 22,4 milliards d'euros de Berlin au plan d'aide à la Grèce, malgré une opinion publique résolument hostile. Cette contribution fait partie des 110 milliards d'euros qu'apporteront à Athènes les pays de la zone euro et le Fonds monétaire international dans le cadre d'un programme triennal, en échange de la mise en oeuvre d'un plan d'austérité par le gouvernement grec.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Les débats ont été houleux, les négociations entre majorité et opposition laborieuses : mais le résultat est sans surprise. Le Parlement allemand a approuvé à l’issue d’une procédure marathon le plan d’aide à la Grèce. Berlin se porte garant des 22,4 milliards d’euros de crédits qu’une banque publique mettrant à disposition d’Athènes.

Angela Merkel peut se rendre au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de Bruxelles satisfaite. Ou presque. Certes la chancelière n’avait pas besoin des voix de l’opposition. Mais elle aurait bien aimé obtenir le soutien des sociaux-démocrates pour montrer que la solution à la crise grecque dépassait les clivages politiques.

A deux jours d’une élection régionale test, la gauche n’a pas voulu faire ce cadeau à la chancelière sachant pertinemment que l’aide à la Grèce est très impopulaire. Les sociaux-démocrates se sont abstenus reprochant au gouvernement de ne pas accepter un prélèvement sur les transactions financières.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail