Accéder au contenu principal
Guinée

Présidentielle en Guinée: la Cour suprême rend publique la liste des candidats

Vie quotidienne à Conakry.
Vie quotidienne à Conakry. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 min

En Guinée, la Cour suprême a retenu les candidatures de 24 civils pour l'élection présidentielle du 27 juin prochain, sur les 36 dossiers qui lui avaient été soumis, a annoncé lundi soir le président de l'institution, Mamadou Sylla, en audience publique à Conakry. Aucun membre de l'armée ne se présentera donc à la présidentielle, dans ce pays marqué par un demi-siècle de régimes militaires autocratiques. Une seule femme est candidate : Kaba Hadja Saran Daraba, ancienne ministre sous le régime du défunt général-président Lansana Conté (1984-2008).

Publicité

Au départ ils étaient 36 postulants, ils sont désormais 24 élus dont une femme, Mme Saran Daraba Kaba. C'est le verdict rendu hier soir par la Cour suprême, à un peu plus d'un mois de l'élection présidentielle. Et c'est sans surprise que les principaux animateurs de la vie politique guinéenne restent dans la course.

On peut citer entre autres, Sidya Touré de l'UFR, Cellou Dalein Diallo de l'UFDG, Alpha Condé du RPG, Lansana Kouyaté du PEDN, François Fall de FUDEC, Ousmane Bah de l'UPR, Aboubacar Somparé du PUP, Mamadou Sylla de l'UDG, Mamadou Diawarra du PTS et Kassory Fofana de GPT.

Beaucoup d'autres candidatures ont été purement et simplement rejetées, soit pour non-production dans le dossier de candidature du recépissé du cautionnement de dépôt de 400 millions de francs guinéens, soit pour non-production de casier judiciaire et autres extraits de naissance et jugement supplétifs.

Le président de la Cour suprême, Mamadou Sylla, entouré de ses proches collaborateurs, a néanmoins ordonné la restitution de la caution déjà versée par les candidat Sanoussi Kaba, de l'Alliance des Forces du changement, et Ibrahima Barry, de l'UFNG.

Les candidatures indépendantes n'ayant pas été autorisées par la Constitution guinéenne, tous les candidats sont issus de partis politiques et, précision de taille, aucun militaire n'a fait acte de candidature.

Guinée-Conakry.
Guinée-Conakry. L. Mouaoued/RFI

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.