Etats-Unis

La nouvelle stratégie de sécurité nationale de Barack Obama

Le président américain Barack Obama  à la Maison Blanche à Washington, le 26 mai 2010.
Le président américain Barack Obama à la Maison Blanche à Washington, le 26 mai 2010. Photo : Reuters/Yuri Gripas

Washington s’apprête à dévoiler ce jeudi 27 mai 2010 la nouvelle  « stratégie de sécurité nationale », un document qui détaille la manière dont les autorités américaines évaluent les menaces qui pèsent sur les Etats-Unis et dont elles entendent les combattre. Pour la première fois, l’ennemi « de l’intérieur », le terroriste américain où installé aux Etats-Unis est identifié comme une menace sérieuse.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Donaig Le Du

 C’est peut être l’ennemi le plus difficile à identifier. Un citoyen américain, un immigrant installé depuis longtemps aux Etats-Unis, votre voisin de palier, celui qui n’attire pas les soupçons et qui,  un beau jour, commet un attentat.

Le terroriste de l’intérieur fait donc son apparition, pour la première fois, dans la stratégie de sécurité nationale. Il faut dire que les incidents impliquant ce type de menace se sont multipliés ces derniers mois :

A Fort Hood au Texas, lorsqu’un psychologue de l’armée américaine a tué treize soldats en pleine caserne, à l’automne dernier. A New York, en septembre, avec l’arrestation d’un immigré afghan, chauffeur de bus de son état, qui voulait faire sauter le métro. A New York encore, au début du mois, lorsqu’un Pakistanais fraichement naturalisé américain a tenté de faire exploser une voiture piégée en plein cœur de la ville. La menace est diffuse, ce qui la rend d’autant plus dangereuse.

Les experts estiment que le réseau terroriste al-Qaïda est aujourd’hui affaibli, moins en mesure de lancer des attaques spectaculaires. Alors il cherche à recruter des petits soldats, des gens qui peuvent passer inaperçus. Comme cette femme, arrêtée il y a quelques mois alors qu’elle tentait de recruter des militants. Jihad Jane, la blonde aux yeux bleus, issue d’une famille chrétienne. Rien à voir avec l’idée que l’on peut se faire d’un terroriste. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail