Accéder au contenu principal

Roland-Garros: Petrova surprend Venus pour un quart de finale 100% russe

2 mn
Publicité

Nadia Petrova a créé la surprise dimanche à Roland-Garros en dominant Venus Williams pour atteindre les quarts de finale face à sa compatriote russe Elena Dementieva.

Au lendemain de son thriller en deux jours contre la Française Aravane Rezaï, la Moscovite a confirmé 6-4, 6-3 face à la N.2 mondiale dans le duel des deux meilleures serveuses du circuit.

Même si l'aînée des soeurs Williams n'est pas une grande spécialiste de la terre battue et de Roland-Garros, où elle n'a connu qu'une finale en 2002, elle y a obtenu d'excellents résultats cette saison, avec 15 succès en 17 matches.

Impériale jusque-là, elle est tombée de haut face à Petrova, ex-N.3 mondiale avant une succession de blessures, qui n'était plus apparue dans un huitième de finale à Paris depuis sa deuxième demi-finale, en 2005.

"C'est le Roland-Garros le plus dramatique de ma carrière, j'ai vécu une situation très stressante hier et je suis d'autant plus contente de la manière dont ça s'est passé aujourd'hui", a commenté la tête de série N.19 qui a remarqué qu'il y avait "plein de surprises" dans le tournoi cette année.

Elle aura l'occasion d'en créer une autre face à Dementieva, N.5 mondiale, qui a facilement dominé la Sud-Africaine Chanelle Scheepers (6-1, 6-3).

Les nerfs joueront un rôle essentiel dans le duel entre les deux Russes qui comptent sept victoires chacune dans leurs précédents matches. Finaliste à Paris en 2004, Dementieva est, à 28 ans, toujours à la recherche d'un premier titre du Grand Chelem, après plusieurs tentatives avortées pour excès de nervosité.

Si elle arrive enfin à ses fins cette année à Paris, à son 46e tournoi du Grand Chelem, elle deviendrait la joueuse qui aura attendu le plus longtemps son premier titre dans un "majeur" devant Jana Novotna, victorieuse en 1998 à Wimbledon à son 45e essai.

Autre joueuse qualifiée pour les quarts, l'Italienne Fransesca Schiavone, trop solide pour la Russe Maria Kirilenko (6-4, 6-4), attendait de connaître sa prochaine adversaire à déterminer entre sa compatriote Flavia Pennetta et la Danoise Caroline Wozniacki.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.