24 Heures du Mans: Audi en pole position grâce à Tréluyer

3 mn
Publicité

L'Audi R18 TDI N.2 partira en pole position pour la 79e édition des 24 Heures du Mans automobiles, samedi à 15h00, grâce au meilleur temps de la 3e et dernière séance d'essais qualificatifs signé jeudi soir, vers 23h15, par le Français Benoît Tréluyer.

"C'est tout simplement incroyable", a réagi Tréluyer. "Pour moi qui viens aux 24 Heures depuis tout petit, réaliser cette pole position ça fait vraiment plaisir. Ca prouve aussi que la R18 est bien née", a-t-il ajouté.

"On travaillait sur un +long run+ pour préparer la course, mais j'ai vu qu'on était capable de se rapprocher de la pole. A quelques tours de la fin, je me suis dit: pourquoi pas essayer ? Les conditions étaient meilleures et le moteur marchait mieux en ligne droite, parce qu'il faisait plus frais", a aussi raconté le "poleman".

Tréluyer met un terme à quatre ans d'hégémonie Peugeot sur la pole position du Mans. Il partage le volant de cette voiture avec l'Allemand André Lotterer et le Suisse Marcel Fassler qui s'était déjà distingué, vers 21h00, en signant le meilleur chrono de la 2e séance, juste devant Stéphane Sarrazin (Peugeot 908).

Cette pole position "donne une meilleure motivation pour le team, parce qu'ils ont beaucoup travaillé", a réagi le Dr Wolfgang Ullrich, directeur d'Audi Sport. "Il n'y avait aucune voiture en configuration +qualif+, on a juste utilisé des pneus neufs", a ajouté Ullrich.

Cette dernière séance a été très animée, et largement dominée par les Audi. Elle a aussi été interrompue par un drapeau rouge après deux sorties de piste consécutives à Mulsanne, l'Aston Martin de Christian Klien puis la Ferrari d'Anthony Beltoise, en l'espace de quelques secondes.

Les six meilleures voitures, trois Audi et trois Peugeot, ont terminé regroupées en une demi-seconde, ce qui donne une idée de l'intensité de la bagarre qui aura lieu samedi et dimanche. "Ca va faire une belle bagarre qui va faire très plaisir aux spectateurs", a prévu Ullrich.

Seule petite ombre au tableau, pour Audi, Tom Kristensen a mis l'Audi N.3 dans le mur de pneus à minuit pile, après le Tertre Rouge, dans son dernier tour lancé. Cela ne l'empêchera pas de partir quand même samedi à la conquête d'une 9e victoire aux 24 Heures du Mans.