24 Heures du Mans: coup de théâtre, la Toyota de tête crève

Publicité

Le Mans (AFP)

La Toyota N.7 qui occupait la tête des 24 heures du Mans depuis quasiment le départ de la course a crevé, dimanche, à une heure de l'arrivée et a dû céder le commandement à la voiture soeur N.8.

Jose Maria Lopez qui conduisait la voiture a soudainement ralenti avant de s'arrêter au stand pour changer son pneu crevé. Il a ainsi perdu les quelques minutes d'avance sur l'autre bolide de l'écurie japonaise, qui en a profité pour prendre la tête.