Athlétisme: 9.69 pour Blake à Lausanne, 2e performeur de l'histoire sur 100 m

Publicité

Le Jamaïcain Yohan Blake, champion du monde en titre sur la distance et triple médaillé aux JO de Londres, est devenu le 2e performer de l'histoire sur 100 m, derrière son illustre compatriote Usain Bolt, en s'imposant jeudi soir à Lausanne en 9 sec 69/100e (vent -0,1 m/s).

Blake, 22 ans, a ainsi amélioré son record personnel -9 sec 75 deux fois cette saison-, devenant le 2e performer de tous les temps, à égalité avec l'Américain Tyson Gay, derrière son compatriote Usain Bolt, qui disputera le 200 m en fin de réunion.

"Mon coach (Glen Mills) me l'avait dit que je pourrais courir plus vite (que 9 sec 75), beaucoup plus vite. J'ai eu un petit rhume après les JO, mais cela a bien fonctionné quand même. Je reviendrai toujours ici. Je vous aime", a déclaré le dauphin de Bolt sur 100 et 200 m aux jeux Olympiques.

Aux sélections jamaïcaines, Blake avait devancé Bolt, son partenaire d'entraînement sextuple champion olympique, en finales des 100 et 200 m. Mais aux jeux Olympiques, Bolt avait rétabli la hiérarchie, remportant le 100 m en 9 sec 63, à 5/100e de son record du monde, alors que Blake empochait l'argent avec 9 sec 75.

A Lausanne, Blake a nettement devancé Gay (9 sec 83), qui avait terminé 4e en finale du 100 m des Jeux de Londres, et un autre Jamaïcain, Nesta Carter (9 sec 95).

Vice-champion d'Europe, le jeune Français Jimmy Vicaut a amélioré son record personnel en 10 sec 02 pour une 5e place.

Sur 200 m, le Jamaïcain Usain Bolt, sextuple champion olympique, s'est imposé en 19 sec 58/100e (vent +1,4 m/s).

Bolt, qui a nettement devancé le Néerlandais Churandy Martina (19.85), a néanmoins montré que la forme des Jeux était bien passée.

Le champion olympique de saut à la perche, le Français Renaud Lavillenie, s'est assuré pour la 3e année consécutive la Ligue de diamant de la perche, en s'imposant avec un saut de 5,80 au 1er essai

Lavillenie, le premier à réaliser la passe de trois, a devancé au nombre des essais l'Allemand Malte Mohr, le Britannique Steve Lewis et le Grec Konstantinos Filippidis, qui ont également franchi 5,80 m.

Quel que soit le résultat de la finale de la discipline, le 30 août à Zurich, Lavillenie ne peut plus être battu d'autant que son principal rival, l'Allemand Björn Otto, médaillé d'argent aux JO, a seulement pris la 10e place (5,55 m).

Ainsi, le perchiste clermontois a réalisé son 4e et dernier objectif qu'il s'était fixé en début de saison.

"J'étais venu pour gagner et m'assurer la victoire finale. Après les Jeux, il y a eu beaucoup de sollicitations et évidemment j'ai sauté sur mes acquis. Ca fait aussi la 3e fois que je gagne ici et je reviendrai surement l'année prochaine", a déclaré le champion olympique, qui avait franchi 5,83 m il y a huit jours à Albi pour sa reprise après les Jeux.

"Les trois autres objectifs ont été atteints: la victoire aux Mondiaux en salle à Istanbul, conserver le titre de champion d'Europe en plein air à Helsinki et bien sûr l'or olympique", avait-il rappelé mercredi en conférence de presse.