Athlétisme: quatre ans de suspension pour dopage, dont deux avec sursis, pour Bigot

1 mn
Publicité

Paris (AFP)

L'espoir du marteau Quentin Bigot, contrôlé positif à un anabolisant fin juin en Allemagne, a été suspendu quatre ans, dont deux avec sursis, par la commission de dopage, a indiqué jeudi à l'AFP le président de la Fédération française d'athlétisme (FFA), Bernard Amsalem.

Le Lorrain, qui n'avait pas demandé la contre-expertise (échantillon B), a fait des aveux circonstanciés.

Suite aux déclarations de l'athlète le 24 juillet devant la commission, confirmées ensuite par lettre, la FFA a alerté des faits les autorités judiciaires et de gendarmerie compétentes, a souligné M. Amsalem.

Dans ce cadre, Raphaël Piolanti, manager chargé des lancers à la FFA et ancien champion de France du marteau, a été placé jeudi en garde à vue, soupçonné d'"avoir contribué au dopage de plusieurs sportifs, deux ou trois, dont Quentin Bigot", champion d'Europe juniors en 2011.