Challenge européen: "Peut-être ma dernière finale", déclare le Clermontois Lopez

2 mn
Publicité

Clermont-Ferrand (AFP)

"Je ne l'espère pas, mais ce sera peut-être ma dernière finale dans ma carrière", a déclaré mardi l'ouvreur de Clermont Camille Lopez à trois jours de la finale du Challenge européen face à La Rochelle, un match "particulier".

"Il y a beaucoup d'excitation, d'envie. Préparer une finale, c'est toujours agréable. On a une semaine qui est courte puisqu'on va jouer vendredi. Il faut être le plus précis possible dans la semaine pour mettre tous les ingrédients pour remporter ce match", a déclaré l'ouvreur de l'ASM et du XV de France (30 ans, 22 sélections).

Plus habituée à la Champions Cup, dont elle a atteint 3 fois la finale en 5 éditions (2013, 2015, 2017), l'ASM a connu l'an passé une saison noire qui l'a contrainte à se contenter cette saison du Challenge, le second échelon européen.

"La Coupe d'Europe, même si c'est la petite, il faut la respecter et c'est chose faite puisqu'on est au bout (...). Ça reste un titre dans la carrière d'un joueur, d'un club. On en aura peut-être pas 36. Je ne l'espère pas, mais ce sera peut-être ma dernière finale dans ma carrière", a encore dit Lopez, professionnel depuis 2009 et champion de France avec l'ASM en 2017.

"Je n'ai jamais gagné de titre européen", souligne Alexandre Lapandry, arrivé dans le groupe professionnel en 2008, un an après le second Challenge remporté par le club. "Troisième série ou Top 14, aller au bout d'une compétition, ça a la même saveur", assure le troisième ligne.

Les deux joueurs retrouveront à Newcastle, théâtre de cette finale au nord de l'Angleterre, le directeur sportif de La Rochelle Jono Gibbes, ancien adjoint de Franck Azéma en Auvergne (2014-2017). "On a passé 3 ans ici ensemble, il connaît la maison", a souligné Lopez.