Commission de discipline de la LFP: Montpellier convoqué le 17 octobre

Publicité

Paris (AFP)

Montpellier est convoqué le 17 octobre devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), à la suite des incidents survenus lors du derby de Ligue 1 contre Nîmes le 30 septembre, a annoncé mercredi la LFP.

Montpellier devra jouer ses matches à huis clos partiel, avec deux tribunes fermées, et ses supporters seront privés de parcage à l'extérieur jusqu'à nouvel ordre, avait annoncé lundi l'instance disciplinaire de la Ligue après examen en urgence des incidents survenus dimanche lors du derby contre Nîmes remporté 3-0.

La commission de discipline de la LFP a décidé, "au vu de la gravité des faits" de mettre le dossier en instruction et "à titre conservatoire" de "fermer le parcage visiteur des supporters de Montpellier en déplacement" et "de fermer la tribune basse Etang de Thau et la tribune haute Petite Camargue" du stade de Montpellier.

Des incidents avaient éclaté dimanche lors du derby du Languedoc, le premier disputé depuis 25 ans, lors d'une rencontre dominée par Montpellier face au promu nîmois (3-0), obligeant l'arbitre à interrompre le match à deux reprises.

Par ailleurs la commission a infligé une amende de 10.000 euros avec sursis à l'Olympique Lyonnais pour jets d'objets de la part des supporters lyonnais et distribution par le Kop Virage Nord d'un tract injurieux à l'égard de l'OM lors du match de la 6e journée de Ligue 1 contre Marseille le 23 septembre.

Le lendemain de cette rencontre, le préfet du Rhône Stéphane Bouillon avait signalé à la justice le tract en question, jugé diffamatoire à l'encontre des Marseillais. Dans ce texte, intitulé "Edito du kop virage nord", Marseille est qualifiée de "ville salle" et de "ville où règne le sida!!!".