Euro-2013 Espoirs: les Bleuets en Norvège pour valider leur billet

Publicité

Victorieux du barrage aller 1-0 à domicile, les Espoirs français ont l'occasion de prendre leur billet pour l'Euro-2013 lors du match retour en Norvège, mardi à Drammen (18h00), et de se qualifier enfin pour un Championnat d'Europe, après trois échecs consécutifs.

Les Bleuets étaient absents des éditions 2007, 2009 et 2011. C'est dire si Israël, où se déroulera la prochaine phase finale (du 5 au 18 juin 2013), fait figure de Terre promise !

D'autant plus promise aux Français qu'ils cumulent les avantages: des joueurs qui ont du temps de jeu en club, ce qui est relativement nouveau chez les Espoirs, le renfort d'un Mvila aux 22 sélections en A, et enfin un tirage au sort clément sur le papier. Et surtout le succès 1-0 au Havre vendredi dernier (but de Varane).

Rater une quatrième fois de suite la marche ferait plus que mauvais genre. D'où une pression lancinante, que le sélectionneur Erick Mombaerts évacue: "On en a parlé un peu, mais je ne pense pas que les joueurs la ressentent", avance-t-il. Il élude aussi son propre sort, ne souhaitant pas "se mettre dans la tête des choses qu'on ne peut pas contrôler".

Bref, à Drammen, on dédramatise. "On aborde ce match comme les autres, explique Mombaerts. La particularité, c'est qu'on joue deux fois la même équipe en quatre jours. On se sert du match précédent pour être encore plus efficace sur nos points forts et leur poser des problèmes".

"On ne sent pas de pression, mais plus de motivation, dit à l'AFP le capitaine des Bleuets, l'arrière droit Corchia. C'est un tournant dans nos carrières qu'on prend très au sérieux. On sera des guerriers sur le terrain".

C'est justement dans le défi physique que les Norvégiens avaient bousculé les Français vendredi. Pour y faire face, Mombaerts a annoncé qu'il alignerait le milieu défensif Guilavogui aux côtés de Mvila.

Pour le reste, le onze sera le même qu'à l'aller "à un ou deux postes près", confie le sélectionneur. Le forfait de Grenier (cuisse) le contraint à titulariser un autre meneur de jeu, sans doute Pajot, au vu de la mise en place du dernier entraînement.

Ben Yedder (2e meilleur buteur de L1 avec 6 réalisations) avait pris la place de l'habituelle pointe Lacazette vendredi sans pouvoir se mettre en évidence, et le Lyonnais devrait reprendre son poste.

L'équipe probable serait ainsi: Ahamada - Corchia (cap), Varane, Mangala, Mavinga - Mvila, Guilavogui - Cabella, Pajot, Knockaert - Lacazette.

Il faudra aussi s'adapter aux conditions locales. "C'est un terrain synthétique, dans un petit stade (moins de 10.000 places, ndlr), ça sent le match piège, relève Corchia. On est prévenus, on ne doit pas être surpris. Et pour le froid, on n'aura qu'à courir plus pour avoir chaud !"

Côté norvégien, on a appelé en renfort pour ce match décisif le défenseur central Nordtveit, suspendu chez les A avec lesquels il était titulaire lors de leurs trois derniers matches. La Norvège vise une deuxième participation à l'Euro Espoirs, après 1998 (médaille de bronze).