Foot: Un clasico sous tension entre l'OM déjà prêt et le PSG en rodage

Publicité

Presque souverain, Marseille tentera de rester au contact de la tête la Ligue 1 lors du "clasico", dimanche (21h00) au Parc des Princes, face au Paris SG à l'équilibre instable mais qu'une victoire contre son vieux rival pourrait remettre sur les rails.

"L'OM monte en puissance. Il ne séduit pas, mais il est efficace, il gagne. Ca c'est inquiétant pour nous", souligne le milieu parisien Claude Makelele qui sait bien que le succès (7-0) de l'OM mercredi à Zilina en Ligue des champions pèse plus dans la balance que le bon (0-0) à domicile du PSG contre Dortmund jeudi.

D'autant plus que ce PSG au jeu plaisant éprouve une nouvelle fois les pires difficultés dans son Parc des Princes, où il n'a plus gagné en Ligue 1 depuis le 11 septembre.

Car actuellement, ce n'est pas tant l'ambiance qui paralyse les Parisiens que la série noire que traverse le duo Hoarau-Erding, incapable de convertir depuis de trop longues semaines les nombreuses occasions que se créé leur équipe. C'est d'autant plus contrariant que les Marseillais Rémy et Gignac, après avoir souffert des mêmes maux, tournent enfin à plein.

Du coup, l'OM n'a pas besoin d'en rajouter et Didier Deschamps, conscient qu'une équipe-type en forme se dessine bien plus tôt que la saison dernière, se contente de relever la "force collective" du PSG et de son efficace système défensif.

"Je pense qu'il y aura beaucoup de frictions", prédit même l'ex-idole parisienne Heinze, passé à la concurrence l'an passé.

L'incertitude qui risque de planer jusqu'au bout sur la présence de supporteurs indépendants marseillais, dont la venue groupée a été interdite par la préfecture de police au milieu d'une bataille juridique, pourrait pourtant paradoxalement être le meilleur allié des Parisiens.

Si la coloration finale du Parc, privé des plus irréductibles supporteurs qui boycottent toujours, devait virer au bleu ciel plutôt qu'au bleu marine, le PSG, intraitable dès qu'il évolue loin de ses terres et qui retrouve son équipe-type du moment, pourrait espérer en profiter pour réaliser un casse. A condition d'aligner enfin un succès trois jours après un match d'Europa League.

Il aura pourtant fort à faire car si le champion en titre aussi monte en puissance, il a également assez de présence d'esprit pour accompagner ses matches de victoires, même quand il ne les mérite pas.

Actuellement, les Phocéens comptent deux points d'avance sur le Paris SG et surtout trois de retard sur le leader (Brest), qu'ils peuvent rejoindre si tout leur sourit. Alors qu'ils ont disputé un match de moins que la concurrence!

Malgré quelques absences récurrentes de sa défense, l'OM n'a ainsi plus perdu depuis la 2e journée et peut se vanter d'avoir marqué à chaque journée.

Les absences de Mbia en défense et de Cissé au milieu ne paraissent pas devoir ralentir leur marche en avant, Heinze et Kaboré, en vue à Zilina, se tenant prêts.

Un nul (0-0) comme lors du Trophée des champions fin juillet parait hautement improbable, même si Paris ne l'accueillerait peut-être pas si mal. Si cela n'empêcherait pas les Parisiens de glisser au classement, l'idée de ralentir le favori logique de la L1 pourrait leur permettre d'éviter les questions qui fâchent.