Accéder au contenu principal

France: Malouda, le recours malgré lui

4 mn
Publicité

Vilipendé lors de l'Euro-2008, Florent Malouda est désormais considéré comme le principal recours de la France, obligée de se racheter jeudi contre le Mexique, mais le Guyanais, qui a connu beaucoup de tourments en bleu, refuse d'endosser l'habit du sauveur.

Au moment où l'équipe de France va jouer une bonne partie de son avenir en Coupe du monde à Polokwane, le nom de Malouda revient avec insistance pour "réanimer" un secteur offensif au point mort et éviter de revivre le cauchemar d'une élimination au premier tour, comme lors du dernier Euro.

Mais le joueur de Chelsea, qui a toujours eu une relation compliquée avec le sélectionneur Raymond Domenech, a appris à relativiser ces marques d'estime.

Il pensait ainsi avoir récupéré une place de titulaire en bleu grâce à une magnifique saison avec Chelsea (doublé Championnat-Cup et titre de meilleur joueur du club décerné par ses coéquipiers) avant d'être écarté au dernier moment du onze de départ face à l'Uruguay (0-0).

Comment expliquer ce revirement subit de Raymond Domenech que le milieu gauche des Bleus n'a appris que lors de la collation d'avant-match? Malouda affirme que la réponse n'est pas à chercher dans un échange vif avec le sélectionneur la veille de la rencontre.

"J'étais sur le banc parce que le coach a fait un choix, a-t-il indiqué mardi. J'ai toujours accepté ce qu'il m'a demandé et ce n'est pas du tout un drame. On ne s'est pas engueulé. La veille du match, il a trouvé que j'étais trop agressif et il a élevé la voix mais je ne lui ai jamais manqué de respect. On se parle, il y a eu mon anniversaire entre-temps (30 ans, dimanche, ndlr)."

Ses réticences à évoluer dans une position plus défensive dans l'organisation en 4-3-3 ont-elles joué dans sa soudaine éviction alors qu'il avait débuté les trois matches de préparation?

"Il m'a demandé de jouer à un poste différent lors des matches de préparation, je l'ai fait et je l'ai accepté, a-t-il affirmé. Dire que j'ai refusé de jouer à tel ou tel poste, c'est faux. Je ne suis pas une victime. C'est ça aussi l'expérience, il n'y a rien qui va me gâcher une Coupe du monde. En 2008, j'en ai pris plein la gueule mais je suis toujours là."

Malouda, en disgrâce pendant deux ans pour avoir critiqué la gestion du sélectionneur après l'Euro-2008, a été réhabilité par Raymond Domenech en raison de son retour en forme avec Chelsea, de la méforme des cadres et surtout des difficultés des Bleus sur le plan offensif.

Mais le technicien a décidé de changer de système, revenant au classique 4-2-3-1 avec un sacrifié de taille: Malouda. Une révolution qui n'a pas apporté les résultats escomptés et qui fait donc du Guyanais, bien malgré lui, une alternative de choix.

"Cela me fait bizarre, c'est la première fois qu'on me désigne sous ces termes-là, a-t-il expliqué. Il ne faut pas voir la solution en un ou deux joueurs. J'en suis à 55 sélections et j'ai mis 3 buts. Il y a des choses que je peux apporter mais on ne doit pas être à la recherche d'un sauveur. Ce n'est pas moi qui vais régler tous les problèmes de l'équipe de France."

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.