Hand: la France s'offre le Monténégro, champion en titre, à l'EURO dames

Publicité

Osijek (Croatie) (AFP)

La France a frappé un grand coup en surclassant le Monténégro (24-20), tenant du titre, lors de son troisième et dernier match du tour préliminaire de l'Euro-2014 de handball féminin, vendredi à Osijek (nord-est).

Ce troisième succès d'affilée, après ceux obtenus contre la Slovaquie et la Serbie, vice-championne du monde, permet aux Tricolores de se retrouver en ballottage très favorable pour accéder aux demi-finales à l'issue du tour principal, qui débutera pour elles dimanche à Zagreb.

Avec ce parcours sans-faute, Siraba Dembélé et ses partenaires aborderont cette deuxième phase, pour laquelle elles étaient déjà qualifiées avant cette rencontre, avec un maximum de quatre points. Elles se lanceront en tête du groupe 1, avec une longueur d'avance sur les Pays-Bas et la Suède (3 pts) et quatre sur l'Allemagne (0 pt), ses trois prochains adversaires.

Le Monténégro aura deux points. Le vainqueur du match entre la Slovaquie et la Serbie débutera la suite avec un zéro pointé. Chaque équipe jouera trois matches et les deux premières de chaque groupe à l'issue de cette phase iront en demi-finales.

Deux jours après sa démonstration de force contre la Serbie (27-16), la France retrouvait la sélection monténégrine, une vieille connaissance.

L'équipe balkanique avait éliminé les Bleues sur le fil (23-22) en quarts de finale des jeux Olympiques 2012 à Londres, mais les Tricolores avaient pris leur revanche l'an passé au premier tour du Mondial en Serbie (17-16).

Les duels entre les deux sélections sont toujours musclés, le Monténégro mettant beaucoup d'agressivité en défense. Cette nouvelle confrontation n'a pas dérogé à la règle, mais la France a joué intelligemment en essayant d'éviter le contact physique sur ses attaques.

Les Bleues ont multiplié les tirs de loin, pourtant pas leur point fort, grâce à une Allison Pineau (8 buts) et une Alexandra Lacrabère (7 buts) étincelantes.

C'est cette dernière qui arrachait l'égalisation à la pause grâce à deux missiles (12-12). Les Tricolores reprenaient l'avantage dès le retour des vestiaires (13-12) pour ne plus jamais le lâcher. Pineau, encore elle, a donné définitivement l'ascendant aux Bleues à dix minutes de la fin (20-17).

Les Bleues ont ensuite tenu le choc défensivement en alternant à bon escient défense à plat et étagée face à des Monténégrines dépassées.