Hand Star Game: les Experts en fête, la sélection française défaite

3 mn
Publicité

Paris (AFP)

La sélection française s’est inclinée contre l’équipe des meilleurs joueurs étrangers du championnat de France 37-34, mercredi lors d’un Hand Star Game dédié aux Experts, qui fêtaient leur titre mondial dans un Paris-Bercy moins rempli que pour la finale du Mondial-2017, mais tout aussi conquis.

Ils devaient être huit sur le terrain parmi les Bleus sacrés il y a trois jours dans cette même AccorHotels Arena contre la Norvège. Mais les Experts, certainement fatigués après leurs deux semaines de compétition, se sont plutôt installés sur le banc, à commencer par Michaël Guigou et surtout Nikola Karabatic, qui ne sont tous deux rentrés en jeu que pour tirer un jet de sept mètres.

Peut-être que le meneur du Paris SG avait également la tête ailleurs, après une journée compliquée sur le plan judiciaire. Plus tôt mercredi, la cour d'appel de Montpellier avait alourdi la peine du N.13 des Bleus et de son frère Luka dans l'affaire des paris sur un match de hand présumé truqué, en les condamnant à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende.

Mais pour le reste, la 4e édition du Hand Star Game a tenu ses promesses. Les Abalo, Dipanda, Porte, Fabregas, et Gérard ont fait le spectacle dès l’entrée des équipes, en accueillant sur le terrain un Titi Omeyer brandissant le trophée du Mondial dans une cacophonie de musique et d'applaudissements. Les danseuses du Lido ont assuré l'animation, tout comme les Barjots, fameuse équipe de France des années 1990, qui faisaient leur retour pour un court match contre une sélection étrangère de l’époque.

Le match des All Stars, fil rouge de la soirée, a comme d'habitude été un festival offensif, entre gestes de classe et combinaisons inédites. "Kung-fu", "chabala", "roucoulettes"… les quelques 12.000 spectateurs de Bercy – un record pour l'événement – ont pu admirer des phases de jeu bien plus audacieuses que celles des matches à enjeu du Mondial.

L'absence d’enjeu, justement, s'est tout de même fait ressentir, avec un public moins vrombissant que trois jours auparavant lors de l’électrique France-Norvège (33-26). Mais l'ambiance s’est peu à peu réchauffée par le scénario de la rencontre, serrée jusqu’au dernier tiers-temps, avant que les étrangers se détachent grâce notamment à l'Egyptien Mohamed Mamdouh et malgré un bon Vincent Gérard, désigné MVP.

Grâce à leur victoire, les étrangers du championnat de France recollent à 2-2 au palmarès du Hand Star Game, après avoir concédé la défaite lors de l’édition précédente (43-38).