Ligue 1: Lyon gagne dimanche, Lille conserve la tête du championnat

Publicité

Lille a conservé ce week-end la tête de la Ligue 1 grâce à un but dans le temps additionnel à Arles-Avignon (1-0), le podium étant complété par le PSG et Lyon, également vainqueurs, alors que la mauvaise affaire de cette 17e journée a été réalisée par l'OM, tenu en échec à Auxerre (1-1).

"Ca a tout d'un match piège", avait prévenu Rudi Garcia avant le déplacement des siens en Provence. L'entraîneur lillois ne s'était pas trompé et la meilleure attaque du championnat (33 buts) a longtemps semblé enrayée face à une courageuse équipe d'Arles-Avignon.

Mais Tulio de Melo a fini par trouver l'ouverture, après trois minutes de temps additionnel, laissant les joueurs de Faruk Hadzibegic à leur frustration, le capitaine Fabien Laurenti dénonçant des arbitres "bidons".

L'attaque de lille n'est pas la seule à avoir eu du mal à se mettre en route, puisqu'à la mi-temps des six premiers matches de cette 17e journée samedi, aucun but n'avait été inscrit !

Il faut dire que tout le monde n'a pas la chance d'avoir Nenê. Grâce à son doublé sur la pelouse de Valenciennes (2-1), le PSG reste sur les talons de Lille (deuxième à un point).

Le Brésilien a d'abord ouvert la marque sur une passe de Hoarau (pour le premier but de cette frileuse soirée, à la 48e minute !), avant d'offrir la victoire aux siens d'une exceptionnelle frappe du gauche pour son 11e but de la saison.

Avec "Monsieur Nenê", comme l'a appelé Antoine Kombouaré, Paris, invaincu depuis 11 matches toutes compétitions confondues, peut voir loin.

Dimanche, c'est Lisandro, un autre homme en forme, qui a mis Lyon sur la voie d'un succès très convaincant en ouvrant le score face à Toulouse (2-0), pour son 7e but de la saison.

Lyon va mieux et sa très belle série (sept victoires et trois nuls depuis le derby perdu face à Saint-Etienne le 25 septembre) lui vaut une place sur le podium.

Au passage, les hommes de Claude Puel dépassent Marseille, qui n'a pris qu'un point à Auxerre (1-1) alors que tous les autres équipes de haut de tableau ont gagné.

L'OM ne gagne plus depuis trois matches et se retrouve légèrement décroché (quatre points derrière Lille). Surtout, Didier Deschamps a perdu M'Bia, expulsé, et Cissé et Brandao, blessés. L'équipe marseillaise pourrait avoir une allure inhabituelle dimanche prochain lors du choc contre Lyon...

Dimanche, Saint-Etienne a enfin retrouvé le goût de la victoire en battant Monaco (2-0) à Louis II. Les Verts n'avaient plus gagné depuis le derby contre Lyon et gagnent quatre places. Quant aux hommes de Guy Lacombe, ils courent après un succès depuis le 7 novembre et sont toujours 17e.

En bas de tableau, Lens va très mal, comme l'a montré sa nette défaite à Lorient (3-0), qui s'est de son côté bien remis de la gifle infligée la semaine dernière par Lille (6-3). "Aujourd'hui, ce n'est pas Jean-Guy Wallemme qui est menacé, c'est le Racing Club de Lens", a asséné le président Gervais Martel.

Nancy a mis fin à la belle série de Sochaux (trois victoires et deux nuls) grâce à un but d'Andre Luiz à l'issue d'un énorme cafouillage.

Caen-Nice s'est terminé sur un triste 0-0 qui "transpirait la peur", selon Franck Dumas. Mais les Normands prennent un point après six défaites d'affilée. Brest et Montpellier ne se sont pas non plus départagés (0-0).

En clôture de cette 17e journée, Rennes aura l'occasion de retrouver le podium en cas de succès à Bordeaux (coup d'envoi à 21H00).