Accéder au contenu principal

Ligue 1: Monaco ramène un point de Nantes

3 mn
Publicité

Nantes (AFP)

Monaco a réussi à repartir avec le point du match nul (0-0) de la Beaujoire dimanche, pour la 28e journée de Ligue 1, grâce à leur gardien Danijel Subasic qui a repoussé tous les coups de boutoir nantais.

Ce résultat permet aux hommes de la Principauté, dauphins du PSG, de compter 9 points d'avance sur Nice, Rennes et Saint-Étienne, qui reçoit Caen en fin d'après-midi.

Pour Nantes, c'est un 16e match d'affilée sans défaite, toutes compétitions confondues. Les Canaris restent bien placés dans la course à l'Europe, avec leur 6e place et leurs 40 points, d'autant qu'ils comptent un match en moins avec le report du Bastia-Nantes au 9 mars.

Même si Leonardo Jardim a qualifié ce nul de "logique", son équipe a été copieusement bousculée lors de la première demi-heure par celle de Michel Der Zakarian.

L'entraîneur nantais avait opté pour un 4-4-2 avec les athlétiques Kolbeinn Sigthorsson et Emiliano Sala devant, afin de pouvoir utiliser du jeu direct et mettre la pression sur la charnière monégasque Ricardo Carvalho-Wallace.

Un plan qui a bien marché puisque les Monégasques ne doivent qu'à leur gardien Danijel Subasic d'avoir passé la première demi-heure sans encombre.

Le gardien international croate a été intraitable sur une frappe d'Alejandro Bedoya en angle fermé (5e) et encore plus inspiré en remportant son face-à-face avec Sigthorsson, peut-être hors-jeu sur l'ouverture du belge Guillaume Gillet (9e).

Le portier monégasque se mettait encore en évidence en repoussant une reprise instantanée de Sigthorsson sur une remise de Bedoya (16e) et sur une frappe de 22 mètres de Sala, servi par une tête en retrait de l'avant-centre islandais (26e).

Subasic a aussi pu compter sur la maladresse de l'attaquant argentin de Nantes, qui a totalement dévissé une reprise en bonne position (8e) et raté une tête sur un caviar de Gillet (77e).

"Se créer autant d'occasions et ne pas marquer, c'est rageant, mais c'est encourageant aussi de faire le match qu'on a fait contre une bonne équipe. C'est toujours intéressant pour la suite", a commenté Der Zakarian après le match.

Offensivement, Monaco a été fidèle à sa triste réputation, montrant peu de choses, tout en étant toujours menaçant sur un contre ou un coup d'éclat.

Un ballon récupéré dans les pieds de Lorik Cana, en tout début de deuxième période, aurait pu permettre aux rouge et blanc de prendre un avantage guère mérité, mais l'attaquant argentin Guido Carrillo butait sur un Rémy Riou qui avait très bien joué ce duel (50e).

Les hommes de Leonardo Jardim se contenteront de ce point qui leur laisse une avance confortable sur leurs poursuivants avant de se déplacer encore à Caen vendredi.

Du côté Nantais, c'est un derby très alléchant à Rennes qui se profile dimanche en championnat, après un autre rendez-vous important dans cette fin de saison, un quart de finale de Coupe de France à Sochaux (L2) qui pourrait offrir là aussi du rêve aux Canaris.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.