Mondiaux équestres: la France 4e au Saut/Coupe des nations à mi-parcours

Publicité

Caen (AFP)

Les cavaliers français, les plus vite à entrer mardi dans la chasse, ont freiné quelque peu en première manche de la Coupe des nations de saut d'obstacles aux Jeux équestres mondiaux, reculant à la 4e place mercredi à Caen.

Avant d'embrasser un second parcours jeudi, différent, les +vestes bleues+ totalisent 10,08 pts de pénalités, pas loin des Etats-Unis (2e/ 8,72) et de l'Allemagne (3e/8,82), mais avec plus d'une barre de retard sur les Pays-Bas (1ers/4,83).

Les Néerlandais ont signé trois parcours nets, les seuls donc à conserver le score de la veille.

Simon Delestre, Pénélope Leprévost et Kevin Staut, avec des chevaux novices à ce niveau, ont empilé les quatre points. Heureusement pour ses partenaires, Patrice Delaveau, en dernier relayeur, a réalisé un sans faute, un peu chanceux. "J'ai eu un gros sursis sur l'oxer. La barre a tenu, je pense que c'était mon jour. Demain, pour aller chercher une médaille, il va falloir qu'on soit bons", a déclaré le cavalier du Haras des Coudretttes (Calvados).

Du même coup, Delaveau a pris la tête au classement provisoire individuel (0,18 pt). En effet, le jeune (19 ans) Irlandais Bertram Allen, le plus rapide de la chasse, a fait tomber une barre.

"Mais c'est vraiment l'équipe, l'équipe. Demain soir, j'espère qu'on va attraper un podium. Il sera alors temps de penser à la suite", a ajouté le Normand.

"La jument est tellement respectueuse qu'elle s'est trop concentrée sur la première barre (de l'oxer du dernier enchaînement). Du coup elle a sauté trop haut et manqué de trajectoire", a souligné Leprévost au sujet de Flora de Mariposa, la benjamine (9 ans) de l'équipe tricolore.

La seconde manche de la Coupe des nations est programmée jeudi après-midi avec seulement les 10 meilleures équipes au départ.

- Eliminées illustres -

A la peine dans la chasse, la Grande-Bretagne, championne olympique et continentale, ne s'est pas qualifiée, accumulant les points (18e/36,39 pts). Certes, il manquait deux des héros de Londres, Nick Skelton et Ben Maher, mais la chute est brutale.

La Suisse du champion olympique Steve Guerdat, encore fautif, a laissé échapper la qualification pour moins d'un point au bénéfice de l'Ukraine multinationale du milliardaire Aleksandr Onyschenko.

"Evidemment ce sera plus haut et dur demain", a souligné le rouquin Marcus Ehning. Mais le chef de piste Frédéric Cottier pourrait tout autant "serrer le temps", généreux mardi.

Ehning a été une fois encore impressionnant sur son gris Cornado NRW, tout comme Daniel Deusser, son équipier de la Mannschaft, avec Cornet d'Amour.

A la rue en CSO, la Grande-Bretagne, leader au tableau des médailles devant l'Allemagne, a vu sa voltigeuse Joanne Eccles confirmer son statut de favorite, après le premier libre.

Dans la compétition masculine, les Français ont conservé le leadership avec Jacques Ferrari et Nicolas Andréani.