Perche: Renaud Lavillenie forfait aux Mondiaux en salle

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

Renaud Lavillenie, qui a battu samedi le record du monde en salle de saut à la perche, a déclaré forfait pour les Mondiaux en salle en mars, à Sopot (Pologne), a-t-il indiqué à Paris lundi.

Le perchiste s'était blessé au pied gauche en tentant 6,21 m, après avoir franchi 6,16 m et effacé ainsi des tablettes le grand Sergueï Bubka. "Je déclare forfait car j'ai une grosse plaie mais rien de grave", a déclaré le Français aux journalistes lors d'une conférence de presse.

Mais il a immédiatement minimisé l'impact de cette impasse sur une compétition qui figure déjà à son palmarès. "Je suis passé à autre chose avec ce record, le titre, je l'ai déjà gagné il y a deux ans", a-t-il expliqué.

Il ratera du même coup les Championnats de France à Bordeaux le week-end prochain.

Bubka avait sauté 6,15 m en 1993 en salle et 6,14 m en 1994 en plein air. Lavillenie est donc bel et bien devenu l'homme le plus haut du monde, samedi, qui plus est à Donetsk, sur les terres du tsar ukrainien qui a été le premier à le féliciter.

Le Français avait déjà amélioré son record personnel deux fois en janvier, effaçant 6,04 m à Rouen puis 6,08 à Bydgoszcz (Pologne). Sûr de ses qualités, le perchiste de poche (1,77 m, 70 kg) était aussi obsédé par la performance du monstre physique qu'est Bubka.

Il est désormais entré dans le gotha des très grands de l'athlétisme mondial.

Le président de la Fédération française d'athlétisme (FFA) Bernard Amsalem avait estimé dimanche que ce saut à 6,16 m "(rayonnait) bien au-delà de l’athlétisme".

"C’est un exploit totalement hors du commun, que l'on n'avait plus connu en athlétisme depuis les 9 sec 58/100 sur 100 m d’Usain Bolt à Berlin, en 2009".