Près de 2/3 des Français ne s'intéressent pas ou peu au foot

Publicité

Alors que le championnat de Ligue 1 reprend samedi soir, près de deux tiers des Français (65%) déclarent ne pas s'intéresser, ou à peine, au football, selon un sondage Ifop pour Sud Ouest Dimanche.

Quelques semaines après le fiasco de l'équipe de France au Mondial-2010 en Afrique du Sud, le pourcentage de personnes déclarant un intérêt pour le football est cependant en hausse de 5 points (37% contre 32%) par rapport à un précédent sondage en avril.

"On constate ainsi que l'intérêt pour le football se distingue de l'intérêt porté à l'équipe de France", indiquent les auteurs du sondage, estimant: "le spectacle et le beau jeu offerts par les équipes" au Mondial-2010 "ont probablement réconcilié une part des Français avec le football".

Conformément au cliché, le clivage hommes-femmes reste net: 5O% des hommes disent s'intéresser au foot contre seulement 27% des femmes. Les jeunes âgées de 18 à 24 ans et les sympathisants de droite sont les plus passionnées, tout comme les habitants du Sud-Ouest et du Bassin parisien-Est.

Sondage réalisé du 3 au 5 août par un questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1003 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif de la population, suivant la méthode des quotas.