Prix d'Amérique: Ready Cash, en piste à Vincennes pour un deuxième sacre

Publicité

Le trotteur français Ready Cash, vainqueur en 2011 du prix d'Amérique, tentera de remporter à nouveau ce championnat du monde du trot attelé, dimanche à Vincennes, et de se rapprocher du trotteur de légende Ourasi, quatre fois victorieux dans cette épreuve.

Ready Cash, entraîné dans l'Orne par Thierry Duvaldestin, sera opposé aux 17 meilleurs trotteurs de la planète course : 13 Français, trois Suédois (Noras Bean, Iceland et Maharajah), une Italienne (Lisa America) et un Belge (Perlando). Les trotteurs venus d’ailleurs n’ont plus franchi le poteau en tête depuis Gigant Neo en 2006.

Avec une récompense de 500.000 euros au vainqueur, la 91e édition de l'épreuve reine du trot se dispute sur un parcours sélectif de 2.700 m qui impose aux chevaux-athlètes de posséder de la vitesse et de l'endurance.

Les turfistes reverront plusieurs protagonistes de 2011, dont le Suédois Maharajah, dauphin de Ready Cash, et Oyonnax, lauréat en 2010.

Confié au pilote, le driver Franck Nivard, Ready Cash qui a dicté sa loi dans trois des quatres courses préparatoires sera donc le favori logique.

"Je suis très confiant car j'ai une première chance", assure Franck Nivard qui à 32 ans "rêve d'un doublé".

"Ready Cash est un athlète complet : il peut aller devant ou venir de derrière et démarre bien", explique-il, même "s'il redoute un nouveau duel avec Maharajah ou Roxanne Griff, la révélation du meeting d'hiver".

Maharajah représente la meilleure chance étrangère. Le fils de Viking Kronos, dans les boxes de Stephan Hultman, a gagné en musculature depuis. Il a bien couru dans le prix de Belgique, une épreuve-référence, et devrait encore assurer le spectacle avec soif de revanche.

Mais la jument Roxanne Griff pourrait bien redistribuer les cartes avec l'aide d'Eric Raffin.

"Roxanne a très bien couru lors de ses deux dernières sorties et n'a pas eu de courses dures. Maintenant, il y a une grosse concurrence avec Ready Cash, Maharadja, Sévérino, Timoko, un super plateau", raconte Eric Raffin qui "se voit bien gagner ou figurer dans les trois premiers".

"Roxanne est capable de faire 800 mètres toute seule", affirme le trentenaire. "Pour remporter l'Amérique, il faut un très bon cheval mais aussi de la chance !", dit-il.

Celle-ci peut sourire au Français Royal Dream, le petit poucet de l'épreuve qui s'est fait une place dans la cour des champions grâce à sa victoire dans le prix de Belgique.

Le protégé de Pierre Levesque, Main Wise As, excellent finisseur, est aussi un bon challenger.

Attention également à Timoko mené par Richard Westerink. Revenu au mieux après avoir contracté la maladie de lyme, il s'est adjugé le Critérium continental et un billet d'entrée pour l'Amérique. Il tentera de rejoindre les deux seuls trotteurs, âgés de 5 ans, à avoir gagné cette course ces vingt dernières années (Offshore Dream en 2005 et Verdict Gédé en 1992).

Confié au "diable" Jos Verbeeck, Perlando qui a échoué lors de ses deux participations, est mieux qu'un outsider.

Quant à l'Italienne Lisa America, drivée par le Belge Dominik Locqueneux, elle tentera de marcher sur les traces de son père Varenne, double lauréat.

Créé en 1920 à la mémoire des soldats américains engagés dans la Première guerre mondiale, le prix d'Amérique servira de support des paris à la carte.

Comme à chacune des éditions, de nombreuses personnalités assisteront à l'épreuve, notamment l'acteur André Dussolier, l'animateur Jean-Luc Reichmann, la chanteuse Jane Manson et Geneviève de Fontenay.