Route du Rhum: Francis Joyon prend la deuxième place

Publicité

Le navigateur Francis Joyon, à la barre d'un trimaran de 29,70 mètres, a pris mardi soir à Pointe-à-Pitre la 2e place de la Route du Rhum, remportée quelques heures plus tôt par Franck Cammas sur un autre multicoque géant, Groupama 3.

Joyon, 54 ans, a franchi la ligne d'arrivée à 21 heures 52 minutes et 48 secondes (heure locale) -02 heures 52 minutes et 48 secondes mercredi heure de Paris-, en pleine nuit, après être resté longtemps encalminé avec son trimaran IDEC dans le canal des Saintes, entre l'archipel du même nom et Basse-Terre (Guadeloupe).

Spécialiste des grands records océaniques, Joyon détient notamment depuis 2008 celui du tour du monde en solitaire sans escale (57 jours, 13 heures et 34 minutes). En 2000, il avait remporté la Transat anglaise avec un trimaran de 60 pieds (18,28 mètres).

Peu disert, discret et modeste, Joyon est une personnalité attachante et atypique dans le petit monde de la course au large. Né le 28 mai 1956 à Hanches (Eure et Loir), au milieu des terres, c'est un vrai solitaire qui prépare ses bateaux tout seul ou avec quelques amis, contrairement à la plupart des autres skippers de renom qui sont entourés d'équipes techniques et de conseillers.

Francis Joyon, dont c'était la quatrième participation à la Route du Rhum, a soufflé la 2e place du Rhum 2010 à Thomas Coville (Sodebo) en faisant le pari d'une route directe sur la Guadeloupe lorsque son rival choisissait une route nord, l'obligeant à tirer des bords laborieux pour "descendre" sur l'île.

Machine spécialement conçue pour la course et les records en solitaire, IDEC a été dessiné par le tandem franco-britannique Irens/Cabaret et mis à l'eau en juin 2007. C'est, en un peu moins sophistiqué (pas de mât basculant), le quasi sistership du Sodebo de Thomas Coville.

Ce dernier devait prendre la 3e place du Rhum et était attendu mercredi à Pointe-à-Pitre.