Tennis: Federer retrouve ses marques pour aller en quarts à Madrid

Publicité

Après sa difficile mise en jambes de la veille, Roger Federer a eu beaucoup moins de mal à se qualifier jeudi pour les quarts de finale du tournoi de Madrid, en balayant 6-4, 6-3 le Belge Xavier Malisse.

Le Suisse, N.3 mondial, a montré qu'il avait rapidement évacué le souvenir de son entrée en lice, mercredi, face à Feliciano Lopez. Contre l'Espagnol, il avait été contraint de sauver une balle de match et de lutter jusqu'au bout de trois jeux décisifs indécis avant de s'imposer 7-6 (15/13), 6-7 (7/1), 7-6 (9/7).

Face à Malisse, un joueur qu'il avait battu huit fois après une défaite initiale en 1999, le Suisse a retrouvé ses habitudes, même s'il a concédé une fois son service dans le premier set.

"Mentalement j'étais bien, c'est juste physiquement, il n'y avait pas beaucoup de temps entre les deux matches", a expliqué Federer. "Il fallait juste être prêt à affronter un différent type de jeu. Mentalement, il a fallu s'adapter un peu, donc je n'attendais pas trop de ce match. Je voulais juste réussir une bonne performance, ce qui a été le cas."

Le Suisse, vainqueur à Madrid en 2006 et 2009 et finaliste en 2007 et 2010, affrontera en quart de finale le vainqueur du match opposant le Français Jo-Wilfried Tsonga au Suédois Robin Söderling, tête de série N.5.

"Tous les deux frappent fort et sur un court comme celui-ci ils seront évidemment dangereux", a-t-il ajouté. "Le match est aussi un petit peu dans leurs mains parce qu'ils ont un gros service, un gros premier coup, et ils sont assez similaires de ce point de vue."

"J'ai probablement un petit avantage sur Söderling à cause de notre histoire sur terre", a précisé Federer, qui n'a perdu qu'une fois face au Suédois, en quart de finale de Roland-Garros l'an passé. C'est surtout en le battant en finale que le Suisse a remporté son unique titre au tournoi parisien en 2009.