Tennis : un Gilles Simon renversant atteint le deuxième tour à Bercy

Publicité

Gilles Simon avait déjà remonté un set et un break de retard face à David Nalbandian à Montpellier il y a dix jours: il a récidivé mardi devant le Kazakh Andrey Golubev pour atteindre le deuxième tour à Paris-Bercy où Arnaud Clément a vécu l'aventure inverse.

Comme il le redoutait, Simon a eu du mal à s'acclimater à la surface rapide de Bercy après être arrivé sur le tard suite à sa demi-finale à Valence samedi. Mais il a trouvé ses repères à temps, bien aidé par les fautes grossières de Golubev, 36e mondial, pour gagner 3-6, 6-4, 6-3 après avoir été mené 6-3, 4-2.

Pour Clément en revanche ce fut le contraire. Après un départ idéal face à Fernando Verdasco, 9e mondial très emprunté, il a calé d'un coup lorsqu'il menait 6-3, 3-2 et 40-15 sur son service pour encaisser dix jeux de rang!

Il avait l'occasion de se consoler en début de soirée en disputant le double avec Michaël Llodra, avant de venir s'expliquer sur son effondrement.

Simon estimait, lui, s'en être "très bien sorti". "Car je n'étais pas bien à Valence et en arrivant ici, j'avais peur que ça se passe très mal. Les conditions de jeu sont tellement différentes que ça demande de l'adaptation."

"Je me suis accroché, j'ai eu une bonne attitude, c'est ce que j'ai fait de mieux sur le court aujourd'hui", a-t-il ajouté. Lorsque le match a tourné, je pense que c'est surtout lui qui a baissé car jusque-là il faisait son match mais en prenant beaucoup de risques."

Ce sera également le cas chez son prochain adversaire, d'un autre calibre encore avec Robin Soderling, N.5 mondial et véritable machine à baffes. "Il aime bien jouer un peu tout seul. Il frappe fort au service et du fond. Je vais essayer de tenir le plus possible, a dit Simon. Ca dépendra beaucoup de son état de forme, il faut le reconnaître, car ça va être dur de faire le jeu."

En attendant, il était prêt à faire ¨quelques heures sup' pour continuer à rattraper le temps perdu après son début d'année tronqué.

"Il faut que je me repose car j'ai perdu un peu ma capacité à enchaîner les tournois. Mais le temps je l'aurai la semaine prochaine. Ici je ne pense qu'à aller le plus loin possible. Et à mon classement", soulignait l'ancien N.6 mondial qui ne veut pas moisir longtemps à son actuel 43e rang.