Accéder au contenu principal

Top 14: succès étriqué de La Rochelle face au Stade Français

2 mn
Publicité

La Rochelle (AFP)

La Rochelle, maître des débats à l'heure du jeu face au Stade Français, a tremblé jusqu'au bout pour s'imposer d'extrême justesse (28-26), Jules Plisson manquant la transformation du match nul après la sirène samedi à l'occasion de la 2e journée de Top 14.

Les Maritimes peuvent souffler. En quête de confiance après leur sortie manquée à Clermont en ouverture de saison (28-10), les hommes de Jono Gibbes ont assuré l'essentiel, à savoir la victoire, poussive et longtemps contestée par des Parisiens joueurs qui les ont malmenés en début de match et sur la fin.

Avec quatre essais inscrits et une lutte jusqu'au bout, les hommes de Heyneke Meyer ont montré un tout autre visage qu'à Lyon (43-9). Le bonus défensif décroché, qui aurait pu se transformer en nul avec un peu plus de réussite de son buteur, est une petite récompense pour eux.

Partis sur les chapeaux de roue, les visiteurs ont pris d'entrée le dessus sur la défense rochelaise, à la peine dans les vingt premières minutes, qui encaissait un essai de pénalité (13e) - doublé d'un carton jaune pour Jérémy Sinzelle - puis un autre de Kylan Hamdaoui (6-14, 17e).

L'exclusion temporaire de Talalelei Gray (24e) a rééquilibré les débats, ce qui a profité dans la minute suivante au puissant Jone Qovu.

La Rochelle accentuait sa pression et Pierre Aguillon trouvait à son tour la faille après une longue séquence (20-14). Il était imité à la reprise par Arthur Retière (45e), à la conclusion d'une très belle action (28-14).

Alors que l'on se dirigeait vers un succès tranquille des locaux, en pleine gestion, Paris s'est rebellé sur la fin et a d'abord réduit l'écart par Jonathan Danty (75e).

Euphoriques, les visiteurs ont ensuite envoyé Hamdaoui pour un doublé dans une défense rochelaise désemparée (80e). Plisson n'avait plus qu'à transformer pour assurer le nul mais sa transformation est passée à côté.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.