Tri-Nations: les Wallabies pour se racheter

Publicité

L'entraîneur australien Robbie Deans a exigé de ses hommes qu'ils se rachètent samedi à Christchurch face à la Nouvelle-Zélande après la défaite sévère (49-28) enregistrée samedi dernier à Melbourne face à ces mêmes All Blacks dans le Tri-Nations.

"Il est certain que si nous sommes aussi mauvais cette fois-ci, l'expérience se répètera", a déclaré Deans. "Vous ne pouvez pas laisser aux All Blacks autant de possession du ballon et vous priver ainsi de construire le jeu pour leur mettre la pression", a-t-il ajouté.

Les Australiens sont bien conscients de tout ce qui n'a pas marché la semaine passée et "de ce qu'ils doivent faire pour repartir du bon pied" samedi, a-t-il affirmé.

Pour cela, Deans a annoncé trois changements dans le XV des Wallabies qui affrontera les "Blacks" à Christchurch.

L'arrière Kurtley Beale et les frères jumeaux Faingaa -Anthony au centre et Saia au talonnage- ont ainsi été promus dans le XV de départ.

Les frères Faingaa rentrent respectivement pour Berrick Barnes et Stephen Moore, qui se retrouvent sur le banc, tandis que l'arrière Adam Ashley-Cooper passe au poste d'ailier pour remplacer Rob Horne, blessé.

Les All Blacks dominent cette édition du Tri-Nations avec 15 points, soit trois victoires en trois matches et ils peuvent remporter la compétition dès samedi s'ils l'emportent à nouveau face aux Wallabies.

Ceux-ci n'ont engrangé que quatre points (1 victoire en Afrique du Sud, une défaite contre la Nouvelle-Zélande). Enfin, les Springboks, pourtant champions du monde en titre et vainqueurs de l'édition 2009, ont perdu leurs trois matches.

Deans a par ailleurs estimé que les Néo-Zélandais avaient bénéficié de l'interprétation des nouvelles règles d'arbitrage, qui ont permis d'imprimer un tempo très rythmé au jeu.

Il a par ailleurs refusé toute polémique à propos de l'indiscipline supposée des All-Blacks. L'ancien entraîneur des Wallabies Bob Dwyer n'avait pas hésité cette semaine à qualifier les Néo-Zélandais de "tricheurs".

"Tout le monde peut voir le match, chacun peut en tirer ses propres conclusions. Je ne veux pas aller sur ce terrain-là", a-t-il dit, soulignant néanmoins que les All Blacks avaient concédé 13 pénalités contre 7 pour les Australiens, samedi dernier à Melbourne.

La prolifération de cartons jaunes et rouges cette année dans le Tri-Nations a certes un impact sur la compétition, a-t-il dit en substance, mais "les règles sont ce qu'elles sont et il incombe aux joueurs de les respecter". L'ailier Mitchell, expulsé samedi dernier à tort, conserve sa place dans le le XV de départ.

Les équipes

Australie:

Beale - James O'Connor, Ashley-Cooper, A. Faingaa, Mitchell - (o) Giteau, (m) Genia - Pocock, Brown, Elsom (cap) - Sharpe, Simmons - Ma'afu, S. Faingaa, Robinson

Remplaçants: Moore, Slipper, Simmons, Hodgson, Burgess, Barnes, Shepherd

Nouvelle-Zélande

Muliaina - Jane, Smith, Ma'a Nonu, Rokocoko - (o) Carter, (m) Weepu - McCaw (cap.), Read, Kaino - Donnelly, Thorn - Franks, Mealamu, Woodcock.

Remplaçants: Flynn, Franks, Whitelock, Vito, Mathewson, Cruden, Stanley