Swaziland / Médias / Liberté de la presse

Swaziland : rédacteurs en chef suspendus après des critiques sur la monarchie

"The Swazi Observer", un quotidien fondé en 1981 au Swaziland, détenu à 100 pour cent par Tibiyo Taka Ngwane, un fonds d'investissement détenu par le roi.
"The Swazi Observer", un quotidien fondé en 1981 au Swaziland, détenu à 100 pour cent par Tibiyo Taka Ngwane, un fonds d'investissement détenu par le roi. observer.org.sz

Un quotidien d'Etat du Swaziland a annoncé ce lundi 16 juillet la suspension de deux rédacteurs en chef après une série d'articles critiques sur la dernière monarchie absolue d'Afrique.

Publicité

Le rédacteur en chef du Swazi Observer Thulani Thwala et le responsable de l'édition du week-end Alec Lushaba ont été suspendus dans l'attente du résultat d'une enquête ouverte après « diverses fautes graves », a indiqué dans les colonnes du journal son directeur général Alpheous Nxumalo. Le directeur financier a également été suspendu.  

M. Nxumalo n'a pas précisé les raisons qui ont motivé ces sanctions, mais une source au journal a expliqué que le Premier ministre Barnabas Dlamini avait réclamé des têtes après des articles critiques sur le gouvernement. Cette source a notamment cité des articles sur une grève de près d'un mois des fonctionnaires et travailleurs du public et sur une résolution prise par le Congrès national africain (ANC), au pouvoir dans l'Afrique du Sud voisine, appelant à la levée de l'interdiction des partis politiques au Swaziland.

« Le journal s'est détourné de sa ligne monarchiste »

« Le sentiment est que le journal s'est détourné de sa ligne monarchiste », a-t-elle dit. Le gouvernement avait déjà fermé le journal pendant deux ans en 2000 après la parution d'articles sur la poursuite judiciaire intentée par une mère contre le roi Mswati III pour l'enlèvement de sa fille. Ladite fille est maintenant devenue la reine LaMasango, l'une des 13 épouses du monarque.

Le précédent rédacteur en chef, Musa Ndlangamandla, a été congédié en janvier après la parution de plusieurs articles critiques -mettant notamment en cause l'intégrité du Premier ministre-, et pour avoir donné la parole dans des interviews à des militants pro-démocratie. La police a par la suite confirmé qu'elle avait ouvert une enquête contre M. Ndlangamandla pour des actes de terrorisme.

The Swazi Observer est la propriété exclusive de Tibiyo TakaNgwane, un fonds d'investissement détenu par le roi, en théorie, au nom du peuple du Swaziland.

__________________
- Le site officiel du Swazi Observer

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail