Accéder au contenu principal
Cinéma

Oscars: le triomphe du Mexicain Alfonso Cuarón

Le cinéaste mexicain Alfonso Cuarón est le premier réalisateur latino-américain a recevoir un Oscar, lors de la 86e cérémonie des Oscars à Hollywood, le 2 mars 2014.
Le cinéaste mexicain Alfonso Cuarón est le premier réalisateur latino-américain a recevoir un Oscar, lors de la 86e cérémonie des Oscars à Hollywood, le 2 mars 2014. REUTERS/Mario Anzuoni
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le Mexique célébre avec allégresse la cérémonie des Oscars. Une fois de plus le cinéma mexicain est à l'honneur. Comme dans tous les festivals et autres manifestations du même genre, il rafle de nombreux prix. Trois Mexicains ont été recompensés lors de la 86e cérémonie des Oscars. Pour la première fois, un réalisateur latino-américain remporte un Oscar. Alfonso Cuarón, 52 ans, a été recompensé par l'Oscar du meilleur réalisateur. 

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

Des millions de foyers mexicains ont regardé la cérémonie des Oscars anxieux de savoir si Alfonso Cuarón allait confirmer les dizaines de nominations obtenues pour son film Gravity.

Désigné meilleur réalisateur, Alfonso Cuarón devient le premier latino-américain à s'imposer dans cette catégorie, la plus prestigieuse avec celle de meilleur film.

Un couronnement d'autant plus significatif que son film Gravity cumule 7 récompenses , le record de la soirée.

Alfonso Cuarón, deux Oscars dans chaque main, a déclaré : « Je suis fier de ce succès, je dédie ces récompenses au Mexique, mon travail ne représente pas la culture mexicaine, mais je suis parti d’elle ».

Statuette dorée également pour son directeur photo, Emmanuel Lubezki, lui aussi Mexicain.

Et pour clore cette fête latino-américaine, l’Oscar de la meilleure actrice de second rôle remporté par la Mexicano-Kényane Lupita Nyong’o dans le film de Steve McQueen : 12 Years a Slave.

Cette 86e cérémonie des Oscars est historique : les deux meilleurs représentants du cinéma américain sont un Mexicain et un Anglais. 

A lire aussi : Les Oscars sacrent «12 Years a Slave»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.