Festival d’Avignon 2014

«Archive», le chorégraphe israélien Arkadi Zaides en zone occupée

Archive, d'après des images filmées par les volontaires du B'tselem Camera Project. Une chorégraphie d'Arakadi Zaides, présentée jusqu'au 14 juillet au Festival d'Avignon.
Archive, d'après des images filmées par les volontaires du B'tselem Camera Project. Une chorégraphie d'Arakadi Zaides, présentée jusqu'au 14 juillet au Festival d'Avignon. Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon
Texte par : Muriel Maalouf
3 mn

Le chorégraphe israélien Arkadi Zaides présente au festival d’Avignon une pièce intitulée Archive. Elle prend sa source dans un matériel vidéo, une démarche de B’tselem, le centre d’information israélien pour les Droits de l’Homme dans les territoires occupés qui dénonce les violations des droits palestiniens. L’organisation a confié des caméras à des Palestiniens pour filmer les provocations des colons.

Publicité

« Les images que nous allons voir ont été filmées en Cisjordanie. » Des images d’abord floues, projetées sur un écran dans le fond de la scène. Une caméra amateur qui bouge en permanence. Et puis on aperçoit des colons masqués s’approchant d’un village palestinien. Un soldat envoie du gaz lacrymogène sur des manifestants, des colons adolescents lancent des pierres, d’autres brûlent des champs, des oliviers sont arrachés. Les sons envahissent l’espace, hébreu, arabe, des cris…

Le danseur sur scène imite les postures des protagonistes. Mouvements figés d’abord, puis peu à peu, il s’anime. À son tour, il projette des pierres, s’arc-boute et tressaute comme ce Palestinien qu’on emporte. Ses cris sont un écho aux cris de la vidéo documentaire, l’amplifie, la décuple. Il devient chef d’orchestre dément dans un monde assourdissant et le cauchemar envahit le plateau.

Une danse documentaire simple où l’artiste, dans une démarche humble, se fait l’écho d’une situation insupportable dans son pays, la colonisation qu’il dénonce à travers son corps. C’est bouleversant.

« Archive », une chorégraphie d'Arkadi Zaides, né en 1979 en Biélorussie, il rejoint Israël en 1990 et intègre la Batsheva Dance Company. Il fut le premier à faire danser ensemble Israéliens juifs et arabes dans « Quiet »..
« Archive », une chorégraphie d'Arkadi Zaides, né en 1979 en Biélorussie, il rejoint Israël en 1990 et intègre la Batsheva Dance Company. Il fut le premier à faire danser ensemble Israéliens juifs et arabes dans « Quiet ».. Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avigno

Archive, d'après des images filmsées par les volontaires du B'tselem Camera Project, chorégraphie d'Arakadi Zaides, présentée jusqu'au 14 juillet au Festival d'Avignon.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail